•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En bonifiant son offre, la CCN s'attend à une saison « record »

Une poignée de cyclistes photographiés en été.

COVID-19 oblige, la CCN a prévenu que le tout devait se faire en respectant les consignes des autorités sanitaires.

Photo : tirée de Twitter/@CCN_NCC

Radio-Canada

Nullement ralentie par la pandémie de COVID-19, la Commission de la capitale nationale (CCN) prévoit même une saison estivale « record » en étendant les vélos-dimanches à l’ensemble de la fin de semaine. Il s’agit de « l’offre la plus grande et la plus diversifiée de l’histoire de la CCN », se targue le vice-président des Affaires publiques, juridiques et d'entreprise, Nicolas Ruszkowski.

En transformant les vélos-dimanches en vélos-weekends, on double le nombre de jours, mais on prolonge aussi notre saison de six semaines, illustre-t-il à propos du coup d’envoi d'une saison qui commence samedi, et qui durera jusqu’au 11 octobre sur les promenades Sir-John-A.-Macdonald, Sir-George-Étienne-Cartier et de la Reine-Elizabeth.

Ce sera donc une saison record.

Une citation de :Nicolas Ruszkowski, vice-président des Affaires publiques, juridiques et d'entreprise de la CCN

Quant au parc de la Gatineau, la CCN entreprend la deuxième année du projet pilote, qui a pour but de réserver les promenades du parc de la Gatineau à la mobilité active la grande majorité du temps. Les plages horaires du mercredi, du samedi et du dimanche, après 13 h, seront partagées avec les automobilistes.

Activités estivales proposées par la CCN :

  • Marche et randonnée;
  • Promener son chien;
  • Vélo;
  • Vélo de montagne;
  • Piquenique;
  • Baignade;
  • Canot, kayak et autres sports nautiques.

L’organisation souhaite que cette offre d’activités extérieures engendre des répercussions positives sur la santé mentale et sur la santé physique des citoyens, après plus d’un an de crise sanitaire.

Avec les mesures en place, la demande pour faire du sport extérieur de façon sécuritaire est devenue plus importante, a remarqué la CCN.

C’est un sentiment de responsabilité qui nous motive beaucoup. Nous ressentons beaucoup de fierté lorsque les gens nous reflètent leur bien-être relié à la pratique de ces activités, avoue candidement Nicolas Ruszkowski.

L'organisation a aussi prévenu que le tout devait se faire en respectant les consignes des autorités sanitaires locales et provinciales. Il y aura une surveillance très légère, prévient la CCN, qui dit se fier sur le gros bon sens des gens.

Jeudi, la Commission de la capitale nationale, ainsi que le Festival canadien des tulipes, avaient encouragé les Ottaviens à admirer les fleurs de façon virtuelle, précisant qu’il est possible de profiter de leur beauté tant en ligne, qu’en personne, cette année, à condition d’éviter les rassemblements.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !