•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Optimisme chez les associations de soccer et baseball de Toronto

Une séance d'entraînement de jeunes garçons au soccer.

Le North Toronto Soccer Club a bon espoir qu'une saison aura lieu en 2021.

Photo : Photo offerte par North Toronto Soccer Club

Après un premier été majoritairement passé sur la touche en raison de la pandémie, les associations de soccer et de baseball de Toronto se disent prêtes à revenir au jeu. Au vu de l'évolution de la situation entourant la COVID-19 en Ontario, leurs dirigeants s'avouent parés à toute éventualité.

Le vice-président de l'Association de soccer de Toronto (TSA), Alain Strati, est optimiste quant aux chances de voir des jeunes fouler les terrains de soccer cet été. Il se dit particulièrement encouragé par les appuis de membres de la classe politique et d'experts de la santé publique à l'égard des sports de groupe.

En point de presse jeudi dernier, le chef de la santé publique de l'Ontario, le Dr David Williams, a notamment dit qu'il était prêt à réexaminer la question de l'utilisation des installations sportives dans les parcs et de la pratique de certains sports. Il n'a toutefois pas précisé à quelles activités il faisait référence.

Je pense qu'à ce stade-ci, tout le monde se prépare pour une saison d'été qui sera plus courte, qui va commencer un peu plus tard mais peut-être finir plus tard aussi.

Une citation de :Alain Strati, Association de soccer de Toronto

On est tous dans des situations précaires en ce moment, mais on est tous optimistes que dans les semaines et mois qui viennent, il y a des activités qu'on pourra commencer à reprendre comme le soccer et le soccer compétitif à Toronto, dit Alain Strati.

Un joueur de baseball en position pour frapper la balle.

Les joueurs du baseball mineur ont dû ronger leur frein l'été dernier.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Le président de l'Association de baseball de Toronto (TBA), David Black, se dit aussi confiant. La TBA chapeaute 21 organisations et 13 000 joueurs de tout âge dans le Grand Toronto, et elle se prépare à tenir un championnat de fin de saison cet été.

Nous sommes optimistes grâce à ce que nous avons appris l'année dernière, note-t-il. On ne cherche pas à aller à l'encontre de ce que veulent les villes et la province, mais en même temps, on les encourage [à se raviser] parce que le baseball est assez unique. C'est un sport où les joueurs sont naturellement assez loin les uns des autres. L'an dernier, avec nos protocoles et la distanciation physique naturelle au sport, nous n'avons connu aucun cas de transmission lié au baseball.

David Black évoque des scénarios de retour au jeu tardifs à cause de l'ordre de rester à la maison en vigueur en Ontario au-delà de la mi-mai. Les jeunes auront aussi besoin de temps pour s'entraîner avant de reprendre le jeu, selon lui. Au final, le succès de la saison à venir dépendra de la flexibilité des ligues puisque l'intérêt, on le voit déjà pour les ligues récréatives, est au rendez-vous.

La TBA n'a pas voulu fournir de données concernant ses niveaux d'inscription actuels vu qu'elle ne sait pas encore quand la saison 2021 pourra officiellement débuter.

Dans la même veine, la TSA a choisi de prolonger sa période d'inscription afin d'éviter à des parents de s'engager financièrement alors que le cadre de la saison n'est pas encore clair. L'association dit toutefois mesurer un enthousiasme certain pour le retour éventuel des sports de groupe comme le soccer.

Le sport récréatif ne devra pas être oublié

Une séance d'entraînement d'une équipe féminine.

Le North Toronto Soccer Club a pu tenir des entraînements l'été dernier.

Photo : Photo offerte par North Toronto Soccer Club

L'été dernier, les programmes plus compétitifs des associations de soccer et de baseball avaient été priorisés dans la reprise des activités parce qu'ils accaparent plus de ressources. Cette année, Helena Ruken, du club de soccer North Toronto, espère que les ligues récréatives ne seront pas négligées.

Je pense qu'il est extrêmement important que les enfants aient une chance de faire du sport. Notre club se concentrera particulièrement sur le programme récréatif cet été […] parce qu'on remarque que ce sont les programmes comme celui-là qui ont le plus souffert pendant la pandémie.

Helena Ruken estime que la majorité des 5000 enfants inscrits au club de soccer North Toronto font partie des structures récréatives. Ils ont été laissés à eux-mêmes ces derniers mois alors que les enfants inscrits dans les structures compétitives étaient suivis régulièrement par leurs entraîneurs.

La compétition est primordiale pour retenir ces enfants dans le sport. Les exercices, ça fait l'affaire un moment, mais ce n'est pas ce qui va les retenir cet été.

Une citation de :Helena Ruken, club de soccer North Toronto

L'entraîneur Kevin Lemonnier, du même club, admet qu'il a dû redoubler d'efforts depuis l'été dernier pour garder l'intérêt des enfants même au sein des équipes compétitives. Les séances par visioconférence lui ont permis d'aborder le soccer sous un autre angle, en soumettant ses joueurs à des tests sur la culture foot, mais il reconnaît que rien n'égale le fait de jouer.

Ça fait plus d'un an que c'est comme ça et je pense que c'est pesant pour tout le monde peu importe le secteur d'activité, dit-il. On espère qu'il y a peut-être quelque chose d'autre à faire pour pouvoir permettre à tout le monde d'être actif un minimum.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !