•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gel des droits de scolarité à T.-N.-L. est remis en question

Un pavillon de l'Université Memorial.

Un nouveau rapport sur l’état de l’enseignement supérieur à Terre-Neuve-et-Labrador propose, entre autres, d'abolir le gel des droits de scolarité.

Photo : CBC/Paul Daly

Radio-Canada

Un nouveau rapport sur l’état de l’enseignement supérieur à Terre-Neuve-et-Labrador présente plusieurs suggestions, dont celle d’abolir le gel des droits de scolarité pour régler « le véritable coût » des programmes universitaires et collégiaux.

Le rapport rédigé en anglais et intitulé All Hands on Deck présente 84 recommandations. Ses auteurs sont les membres d’un comité indépendant nommés à cette fonction par le gouvernement en 2019. Ils lui ont soumis leur rapport en avril.

Le rapport, qui recommande un nouveau modèle pour les droits de scolarité et plus d’autonomie pour les établissements d’enseignement postsecondaire, a été rendu public jeudi.

Le ministre de l’Éducation, Tom Osborne, a déclaré peu après que la province compte les droits de scolarité les plus faibles du pays. Il se demande pour combien de temps cela est soutenable.

Tom Osborne.

Le ministre de l’Éducation, Tom Osborne, juge que le rapport présente des idées progressistes, mais trouve quelque peu décevant le manque de détails quant aux moyens d’améliorer l’efficacité financière des établissements d’enseignement postsecondaire.

Photo : CBC

Tom Osborne n’a pas précisé s’il appuie ou non l’abolition du gel des droits de scolarité, mais il a dit croire que les contribuables seraient d’accord. Le gouvernement, a-t-il souligné, a versé 600 millions de dollars à l’Université Memorial depuis 2005 pour éviter toute hausse des droits de scolarité.

Ces coûts augmentent chaque année et la question doit être étudiée, estime le ministre Osborne. Selon lui, il faudrait envisager un programme d’aide aux étudiants avant de prendre une décision sur un changement des droits de scolarité.

Les droits de scolarité à l’Université Memorial dans le cas des étudiants de premier cycle à plein temps s’élèvent à 2550 $ par année. Les contribuables doivent payer 70 millions de dollars en 2021 pour maintenir le gel de ces droits, précise M. Osborne.

La direction de l’Université Memorial affirme pour sa part que les revenus sont insuffisants pour couvrir les coûts. L’un de ses comités a recommandé plusieurs fois ces dernières années d’augmenter les droits de scolarité pour financer l’entretien des bâtiments vieillissants.

Plus d’autonomie recommandée

Les auteurs du rapport proposent aussi de réduire l’influence du gouvernement sur le fonctionnement de l’Université Memorial et du Collège de l’Atlantique Nord pour que ces derniers puissent sélectionner eux-mêmes leurs recteurs et leurs présidents du conseil d’administration.

Il faudrait pour cela un moyen de vérifier comment l’argent est dépensé, estime le ministre Osborne. Il dit que le prix de l'autonomie est une plus grande transparence et une meilleure reddition des comptes.

Le rapport recommande précisément d’améliorer l’accès aux budgets des deux établissements. Il mentionne aussi la possibilité de les soumettre à des examens du vérificateur général.

Mieux cibler les travaux de recherche?

Les auteurs du rapport conseillent également de faire en sorte que l’offre de programmes d’éducation postsecondaire corresponde davantage aux objectifs économiques de la province. Les établissements postsecondaires, selon eux, devraient sélectionner cinq ou six domaines de recherche essentiels à financer et offrir des allocations à des diplômés pour y travailler.

Cela procurerait des données utiles aux industries les plus lucratives, appuierait la croissance économique, attirerait plus de gens talentueux dans la province et rendrait les deux établissements plus concurrentiels à l’échelle nationale, selon le rapport.

L'entrée de l'édifice.

Le Collège de l’Atlantique Nord

Photo : CBC/Paul Daly

Le ministre Osborne dit aimer ces recommandations qu’il juge progressistes.

Mais le rapport ne précise pas comment les deux établissements réorganiseraient leurs finances pour financer de tels travaux de recherche. Il n’aborde pas non plus les programmes qui pourraient répondre aux pénuries de main-d’oeuvre.

Tom Osborne affirme qu’il espérait plus de profondeur quant à une orientation stratégique. Il soutient que la province ne devrait pas avoir à faire du rattrapage, que les établissements devraient déjà connaître les besoins du marché du travail.

Autres recommandations

Les auteurs du rapport se sont en outre penchés sur la vie étudiante. Ils recommandent de meilleurs services de garde dans les campus, des bourses d’études et des services en matière de santé mentale et d’enseignement à distance.

Le rapport recommande précisément que le Collège de l’Atlantique Nord révise ses services d’appui aux victimes de harcèlement sexuel. Il souligne que l’établissement n’a pas de bureau chargé de traiter les plaintes. Il recommande aussi aux deux établissements d’améliorer leur appui aux étudiants autochtones.

Le ministre de l’Éducation ne peut préciser si les conclusions du rapport influeront ou non sur le budget provincial qui doit être déposé en juin. Mais il fait entendre que le délai peut être trop court pour étudier et mettre en œuvre des recommandations.

Avec des renseignements de Mark Quinn, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !