•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La veuve d'un homme de 46 ans mort de la COVID-19 lance un cri du coeur

Reid Hance, 46 ans, menait une vie active, dit sa veuve.

Des photos de Melissa Hance, de son conjoint Reid et de leurs enfants.

La veuve de Reid Hance veut que la population britanno-colombienne et le gouvernement prennent la pandémie plus au sérieux.

Photo : Offerte par Melissa Hance

Radio-Canada

La veuve d'un Britanno-Colombiens de 46 ans décédé subitement de la COVID-19 à la mi-avril lance un cri du cœur à l'intention des personnes qui ne prennent pas les mesures préventives au sérieux.

Melissa Hance, son conjoint, Reid, et leurs deux jeunes fils ont été déclarés positifs et tentaient de se rétablir en isolement dans leur domicile à Tsawwassen, dans le Grand Vancouver.

Reid Hance ne faisait pas de fièvre, mais il avait des frissons, et sa toux est devenue très violente, raconte sa veuve.

Le 13 avril, le couple a discuté avec une infirmière et a pris rendez-vous avec un médecin.

Melissa Hance a souhaité bonne nuit à Reid alors qu’il se reposait sur le canapé et est allée se coucher. Le lendemain matin, il était mort.

J'ai posé ma main sur son bras en lui disant bonjour, mais son bras était froid. J'ai commencé à secouer son bras mais je n’arrivais pas à le bouger. J'ai commencé à paniquer.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Un homme dans la quarantaine, actif

La mort de son conjoint ne lui semble pas encore réelle.

Ce avec quoi je dois vivre pour le reste de mes jours, c'est que je n'ai pas dit : "Je t'aime", alors que je le lui dis tous les soirs.

Reid Hance menait une vie active. Il a entraîné les équipes sportives de ses fils, et toute la famille adorait le camping et la pêche. Il avait un sens de l'humour très vif, une personnalité authentique et bienveillante. Toutes les personnes qui l'ont rencontré le ressentaient , dit Melissa Hance.

Plaidoyer pour plus de mesures restrictives

Melissa Hance espère que la tragédie qui frappe sa famille servira de leçon à ceux qui ne suivent pas les règles.

Elle souhaite également que la province resserre les mesures de santé publique.

Je veux que tout ferme. Je veux que les autorités mettent en place des mesures et qu’elles y donnent suite.

Au moins 34 personnes sont mortes des suites de la COVID-19 à leur domicile en Colombie-Britannique depuis le début de la pandémie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !