•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : des entrepreneurs rimouskois se défendent d’avoir participé à des fêtes

L'enseigne du magasin de décoration Beaulieu Décor, à Rimouski.

Le commerce Beaulieu Décor à Rimouski est notamment visé par des allégations en ligne.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Guilbault

Visées par des allégations en ligne, deux entreprises de Rimouski assurent ne pas être à l'origine de la flambée de cas qui touche la région depuis quelques jours.

Se disant la cible de rumeurs [...] sur les réseaux sociaux, la famille D’Astous, propriétaire du magasin Beaulieu Décor à Rimouski, s'est défendue d’être à l’origine de cette vague de COVID-19 qui déferle sur Rimouski depuis quelques jours.

Dans un communiqué publié jeudi soir, le PDG de Beaulieu Décor, Martin D’Astous, assure qu’en aucune circonstance, sa famille et lui [n']ont participé à des rassemblements familiaux ou sociaux, comme on semble [le] lui reprocher.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs insinuent que la famille D’Astous aurait organisé un rassemblement. Une autre rumeur qui circule aussi en ligne vise l'entreprise Construction Albert, également à Rimouski. De l'avis de plusieurs, ces entreprises seraient ainsi à l'origine de la flambée de nouveaux cas dans la région.

Les commentaires prennent des proportions dépassant très largement la réalité, selon Construction Albert qui a également publié un communiqué afin d'offrir une mise au point.

Il s’avère que des personnes en lien avec l’entreprise, de façon personnelle, n’ont pas agi en tout temps avec la vigilance requise. Parallèlement à ça et sans lien, certains membres de l’équipe ont été diagnostiqués positifs à la COVID, explique-t-on dans un message publié sur la page Facebook de l'entreprise.

Dès que l’entreprise a été mise au fait de la situation, elle a agi avec rapidité en mettant les protocoles établis en place pour la sécurité de tous. Construction Albert réitère que toutes les mesures sanitaires sont respectées et continueront de l’être, que ce soit dans les bureaux administratifs et sur ses chantiers, est-il aussi expliqué dans le message.

Depuis trois jours, le Bas-Saint-Laurent enregistre environ 50 nouveaux cas quotidiens, et le plus récent bilan régional grimpait à 58 cas jeudi.

Quant à l’entreprise Beaulieu Décor, elle affirme que tous ses employés sont allés se faire dépister de manière préventive pour la COVID-19 au cours de la dernière fin de semaine.

À l’exception d’une ressource, qui est aujourd’hui en isolement à la maison, tous ont reçu un résultat négatif, affirme l’entreprise.

De plus, l’entreprise confirme que Martin D’Astous lui-même a effectivement contracté la COVID-19, mais que cette infection est fort probablement liée à un contexte de travail.

Le directeur de santé publique du Bas-Saint-Laurent, le Dr Sylvain Leduc, a d'ailleurs rencontré les médias en fin d’avant-midi, vendredi, pour discuter de l’entrée en vigueur prochainement des mesures d’urgence pour freiner la propagation de la COVID-19 dans la région.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.