•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les travaux avancent bien à l'usine pilote de biocarbone d'Elkem

Une usine en construction.

L'usine-pilote d'Elkem prend rapidement forme à Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada / Catherine Gignac

Radio-Canada

Les travaux vont bon train à l'usine pilote de biocarbone d'Elkem dont l'inauguration est prévue pour le début de 2022.

L’entreprise Elkem investit actuellement 26 millions de dollars pour la construction d’une usine pilote de biocarbone à Chicoutimi.

Le projet avait été annoncé en septembre 2020. Il était alors question de 17 M$.

Le biocarbone sera fabriqué à partir de résidus forestiers. L’objectif est de graduellement remplacer le charbon métallurgique conventionnel utilisé dans les fours d’Elkem, permettant ainsi de réduire de 40 % les gaz à effets de serre émis par l’entreprise d’ici à 2030.

Des travailleurs construisent une section de l'usine pilote.

Elkem investit 26 millions de dollars pour construire son usine pilote de biocarbone.

Photo : Radio-Canada / Catherine Gignac

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, est emballée par cette nouvelle technologie développée par une entreprise située sur le territoire de sa ville.  

Ça pourrait devenir une technologie qui s’exporte et qui pourrait permettre à la compagnie mère [en Norvège] de l’implanter à travers le monde. Je pense que c’est un extraordinaire projet pour pouvoir devenir leader dans le domaine , a commenté la première magistrate, qui figurait parmi les invités à une visite de chantier, jeudi.

L’usine pilote vient poser les premiers jalons d’un projet plus vaste puisqu'Elkem voudrait développer quatre usines permanentes de biocarbone. On ignore toutefois où elles seraient situées. L’une d’elles pourrait voir le jour dans l’arrondissement de Chicoutimi, où Elkem est implantée depuis plusieurs années.

Un travailleur s'affaire sur le site de l'usine pilote.

L'inauguration de l'usine pilote d'Elkem doit avoir lieu en 2022 normalement.

Photo : Radio-Canada / Catherine Gignac

C’est sûr qu’il y a des avantages à avoir l’usine pilote ici et d’avoir l’usine qui va être consommatrice du biocarbone par la suite. Mais il y a plusieurs facteurs à considérer pour la sélection du site , met en relief Jean Villeneuve, directeur général de l’usine biocarbone d’Elkem.

La construction de chacune des quatre usines permanentes nécessiterait des investissements d’environ 60 millions de dollars. Une trentaine d’emplois seraient créés par usine.

D’après le reportage de Catherine Gignac

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !