•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le MTQ remettra à niveau la voie de détour à Sainte-Gertrude-Manneville

Un rang de campagne dont l'asphalte a besoin de travaux.

Le Rang 8 et 9 sera rafraîchi sur 5 kilomètres.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Martin Guindon

Le ministère des Transports (MTQ) remettra à niveau la voie de détour qui avait été utilisée durant la réfection complète du pont de la route 395 à Sainte-Gertrude-Manneville.

Cet investissement estimé à moins d’un million de dollars est prévu dans la programmation annuelle du MTQ pour cet été. Les travaux consisteront surtout à l’asphaltage du Rang 8 et 9 Est sur 5 kilomètres, des approches du pont sur la rue de l’École et de 500 mètres sur la même rue au village.

La circulation sur la route 395 entre Amos et Preissac a été déviée pour toute la durée des travaux de reconstruction du pont qui enjambe la rivière Villemontel, près du village de Sainte-Gertrude-Manneville, soit entre 2017 et 2019. Ce sont près de 2400 véhicules par jour, dont 7% sont des camions, qui ont alors dû emprunter le réseau local de la municipalité.

Un chemin en fourche, dont un mène à un pont.

Les approches du pont qui permet à la rue de l'École d'enjamber la rivière Villemontel seront asphaltées.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Lorsqu’on utilise un rang municipal comme voie de détour pour un projet du ministère sur notre réseau, on s’engage à remettre la route dans un état équivalent ou supérieur. C’est ce qu’on va faire cet été, explique Luc Adam, conseiller en communication au MTQ.

Une bonne nouvelle

Pour le maire de Sainte-Gertrude-Manneville, Pascal Rheault, il s’agit d’une très bonne nouvelle. Cette portion du réseau local a subi une importante dégradation et sa remise à niveau faisait partie des revendications de la Municipalité avant même la fermeture de la route 395. C’est que la voie de détour était utilisée pour tout le trafic lourd depuis 2012, année où les charges ont été réduites à 15 tonnes sur l’ancien pont.

Nous sommes très contents de ça. Ils n’étaient pas très ouverts au début. On a fait valoir nos points. De 12 000 à 13 000 voyages de bois sont passés par là, en plus de tout le trafic, de toute la gravelle pour les projets à Preissac. Cette route en a souffert pas mal plus que ce qu’elle pouvait endurer. Au moins, ils ont reconnu ça. On disait tout le temps que ce n’était pas à nos citoyens de payer pour remettre cette route-là en état, que c’était au MTQ de le faire et ils ont compris nos revendications, se réjouit le maire Rheault.

Une rue dans un village où se trouve l'école.

L'asphalte sera refaite sur 500 mètres sur la rue de l'école, au village.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Le MTQ nuance

Toutefois, Luc Adam insiste qu’il s’agit bien d’une remise en état liée à la fermeture du pont sur la route 395. C’est très important de le dire. Lorsque, par exemple, on fait une réduction de charge sur un pont, les gens utilisent les routes municipales et on ne compense pas pour ce genre de détour là. C’est vraiment lorsqu’on ferme un pont pour le reconstruire, fait-il valoir.

Quoiqu'il en soit, après des années d'attente et de détérioration, les travaux d'asphaltage seront réalisés cet été.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !