•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Transport à Montréal : des tarifs ajustés avantageux pour les aînés et les enfants

L’Autorité régionale de transport métropolitain mettra en oeuvre cet été son projet d’harmoniser les grilles tarifaires sur son territoire.

Un autobus de la STM sur l'avenue du Parc, à Montréal.

Les tarifs du transport en commun vont augmenter en moyenne de 2 %, en juillet, dans le Grand Montréal.

Photo : iStock / Marc Bruxelle

Radio-Canada

Les aînés bénéficieront bientôt d’un rabais de 70 % sur les services de la Société de transport de Montréal (STM) et les enfants de moins de 11 ans et moins voyageront gratuitement. Ce sont là certains des éléments clés de la nouvelle grille tarifaire simplifiée que l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) a présentée jeudi.

L’ARTM mettra ainsi finalement en oeuvre le 1er juillet son projet – adopté en décembre dernier – d’harmoniser les 17 grilles des sociétés de transport de la grande région métropolitaine, dans l’objectif de favoriser l'utilisation de l’autobus, du métro, du train et bientôt du Réseau express métropolitain (REM), a rappelé Daniel Bergeron, directeur exécutif de l’Autorité.

Les tarifs de transport collectif vont augmenter en moyenne de 2 %, ce que l’ARTM attribue à l’inflation.

Dans ce contexte, pour la vaste majorité de la clientèle, les prix bougeront peu. Mais pour 5 % de la clientèle, il y a une hausse tarifaire qui se profile, a reconnu M. Bergeron. Répartie sur quatre ans, cette hausse-là est nécessairement assortie d’une amélioration des services.

Cela dit, dorénavant, les Montréalais âgés de 65 ans et plus auront un accès illimité au métro et aux autobus de la STM pour 27 $ par mois, et non plus pour 53 $. Le rabais octroyé à cette tranche d'âge, qui passe de 40 à 70 %, touche tous les titres, en fait, mais ne concerne que les citoyens de Montréal.

Car c'est la Ville de Montréal, qui en avait déjà fait l’annonce en dévoilant son budget en novembre dernier, qui financera cette baisse.

Lorsque nous avons fait part de notre souhait de donner accès au réseau de transport collectif à moindre coût aux personnes aînées, nous avions en tête de les accompagner dans la reprise de la vie post-pandémie.

Une citation de :Valérie Plante, mairesse de Montréal, dans un communiqué
Gros plan de Valérie Plante, la main gauche sur le menton et la tête légèrement tournée vers sa gauche.

La mairesse de Montréal Valérie Plante

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

J’ai toujours cru à l’impact de mesures de tarification plus équitables en matière de transport collectif, et il s’agit aujourd’hui d’une première étape dans la bonne direction, a aussi déclaré Valérie Plante.

Ce n’est cependant pas encore la gratuité qu'elle avait promise aux personnes âgées dans le cadre de la dernière campagne électorale.

Cela demeure une bonne nouvelle, aux yeux de l’Association québécoise de défense des droits des retraités (AQDDR).

Le gouvernement du Québec veut que les aînés restent le plus longtemps possible dans leur propriété, qu'ils ne s'en aillent pas dans une résidence pour aînés ou un CHSLD, a rappelé le responsable du comité de transports de l’AQDDR, Richard Chrétien.

C'est un moyen pour garder les aînés plus autonomes, parce qu'ils n'ont pas besoin d'appeler le cousin ou la tante ou l'oncle pour se déplacer.

Une citation de :Richard Chrétien, de l’Association québécoise de défense des droits des retraités

Gratuit jusqu'à 11 ans

D’autres importants rabais harmonisés s’appliqueront dès juillet dans la grande région métropolitaine.

Les enfants de 11 ans et moins, accompagnés d’une personne d’au moins 14 ans, pourront se déplacer gratuitement en transport collectif, en tout temps et sur l’ensemble du territoire métropolitain. Jusqu’à maintenant, la gratuité était offerte aux enfants de 6 ans et moins dans la plupart des secteurs.

Et les étudiants à temps plein âgés de 18 à 64 ans obtiendront notamment un rabais de 40 %.

Par contre, les citoyens de la Rive-Sud qui utilisent le service de navette sur le pont Champlain vont au contraire payer plus cher, à compter de l'an prochain, quand le REM sera disponible.

Dès lors, les tarifs grimperont d'une dizaine de dollars par année. Toutefois, le service alors offert sera beaucoup plus important qu'il l'est à l'heure actuelle – il n'est offert que par autobus en ce moment.

Carte de la région de Montréal.

Les différentes zones desservies par l’ARTM.

Photo : Autorité régionale de transport métropolitaine

Les titres tous modes feront leur apparition progressivement à partir de cette année dans la région desservie par l’ARTM. Comme leur nom l’indique, ils donneront accès à tous les services réguliers et adaptés du réseau.

Cet été, ce sont les territoires les plus éloignés de l’île de Montréal – les zones C et D, soit la couronne, en périphérie de Laval et de l’agglomération de Longueuil, et au-delà – qui verront poindre ces nouveaux titres.

Les secteurs de Montréal (zone A), de Laval et de Longueuil (zone B) suivront en 2022.

Puis, des titres tous modes multizones seront lancés en 2023.

Ces quatre nouvelles zones viennent remplacer les huit qui existaient jusqu’ici.

L’ensemble des changements devraient tout de même permettre à l’ARTM et à ses partenaires de maintenir leurs revenus, a noté Daniel Bergeron.

L’achalandage toujours au ralenti

Les déplacements en métro ou en autobus sont beaucoup moins fréquents depuis le début de la pandémie.

M. Bergeron a souligné que les réseaux accueillent actuellement le tiers de leur clientèle habituelle.

Les premières semaines de la pandémie, la diminution a été drastique. On était à environ 15 % d'achalandage, a-t-il indiqué. Là, on est sur un niveau d'environ 35 %.

L'ARTM estime le manque à gagner à plus de 1 milliard de dollars pour les années 2020 et 2021, comblé en grande partie par les gouvernements.

Avec des informations de Benoît Chapdelaine

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !