•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Employés recherchés dans l'industrie touristique du Centre-du-Québec

Bâtiments du Village Québécois d'Antan de Drummondville. On fond, il y a l'église du village.

Les employeurs du secteur touristique veulent être prêts pour la saison estivale.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Dumas

Radio-Canada

L'industrie touristique du Centre-du-Québec lance un appel aux chercheurs d'emplois.

À l'image d'autres régions, les employeurs du secteur veulent ainsi être prêts pour la saison estivale. Celle-ci devrait être potentiellement achalandée en raison des interdictions de voyager à l'extérieur du pays qui pourraient se prolonger.

Pour répondre à la demande, ils auront besoin d'un coup de pouce, car la main-d'oeuvre est toujours difficile à dénicher. C'est le cas de Jean Morin, de la Fromagerie du Presbytère, qui peine à pourvoir quatre postes à l'accueil et à la distribution dans son entreprise. C'est épouvantable. C'est inaccessible. C'est comme chercher de l'or dans la rivière. Ce n'est pas facile , se désole-t-il.

Selon la porte-parole de Tourisme Centre-du-Québec, Marie-Hélène Beaupré, tous les secteurs sont touchés et sont à la recherche d'employés. Les besoins dans notre industrie sont à tous les niveaux : en restauration, en hôtellerie et dans les attraits agroalimentaires. On peut penser que même les festivals sont aussi à la recherche de certaines personnes même si cette année, c'est précaire : on prépare la relance pour 2022.

Selon les plus récentes statistiques de l'Alliance de l'industrie touristique du Québec, environ 40 000 postes demeurent à pourvoir dans ce secteur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !