•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2021 sera catastrophique pour l'aéroport de Québec

Un avion atterrit à l'Aéroport international Jean-Lesage

Un avion atterrit à l'Aéroport international Jean-Lesage

Photo : Radio-Canada

Il y aura un avant et après mars 2020 dans les annales de l'aéroport de Québec où le nombre de visiteurs est en chute libre depuis le début de la pandémie.

Si 2020 était une année à oublier, 2021 sera bien pire. À peine 100 000 personnes fréquenteront l'aéroport Jean-Lesage cette année, estime la direction. La baisse est majeure : c'est près de 18 fois moins qu'avant la pandémie, alors que 1 789 005 passagers y ont posé les valises en 2019 et 535 111 en 2020.

Un passager montre son billet à deux agentes de bord.

En 2020, il y a eu une baisse de 70 % du nombre de passagers par rapport à 2019 à l'aéroport de Québec.

Photo : Radio-Canada / Nicole Germain

Les résultats financiers dévoilés sont donc à l'image de ces données alarmantes. Malgré une réduction du tiers des coûts fixes, la baisse des revenus avoisine les 60% et les pertes sont évaluées à 26,7 millions de dollars en 2020.

Pertes de 100 M$

Le cap des 100 millions de dollars en pertes sera probablement dépassé avant que la rentabilité soit de nouveau atteinte. Le retour au trafic passager comparable à celui de 2019 aura lieu dans au moins cinq ans, selon les estimations actuelles.

Évidemment, cette pandémie est venue affecter tous les volets de nos activités. La situation a commandé une grande rigueur budgétaire et a forcé la prise de décisions difficiles. Bien que nous n’ayons que peu de contrôle sur ce qu’il adviendra de notre industrie au sortir de la pandémie mondiale, nous étions et demeurons les mieux placés pour réfléchir aux solutions qui s’offrent à nous pour ressortir plus forts de cette épreuve, avec des leviers pour générer de la croissance , a plaidé Lise Lapierre, présidente sortante du conseil d’administration de YQB.

Un plan en attendant

Le conseil d'administration a dévoilé en décembre dernier un plan pour garder la tête hors de l'eau d'ici à ce que la pandémie ne soit plus qu'un mauvais souvenir.

Un plan basé sur 5 projets porteurs

1. Optimiser la zone de chalandise;

2. Consolider la desserte aérienne régionale;

3. Mettre en place une plateforme logistique intermodale;

4. Aménager un parc aéroportuaire;

5. Mettre en opération un centre de prédédouanement américain.

L’industrie du transport aérien est probablement l’une des plus affectées par la crise qui sévit actuellement. Nous avons été les premiers immobilisés et serons probablement les derniers à reprendre notre envol. Pendant ce temps, nous travaillons sans relâche à préparer la relance afin que notre aéroport reprenne rapidement cet élan qui a été si brusquement freiné. En attendant de connaître quand la reprise sera possible, nous travaillons activement sur le comment , souligne Stéphane Poirier, président et chef de la direction.

Les voyageurs doivent faire preuve de patience à l'aéroport Jean-Lesage

Les voyageurs sont moins nombreux que jamais à l'aéroport Jean-Lesage.

Photo : Radio-Canada / Maxime Corneau

André Boulanger a par ailleurs été élu à titre de président du conseil d’administration, lui qui occupait le poste de vice-président. Première femme à occuper la fonction, Mme Lapierre a complété le maximum de trois mandats prévus aux règles de gouvernance.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !