•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : Les hospitalisations toujours en baisse au Québec

Une affiche indiquant une clinique de vaccination déposée sur le trottoir.

La situation s'améliore lentement au Québec, où la vaccination progresse plus rapidement avec l'arrivée de stocks plus importants de vaccins.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Radio-Canada

Les autorités sanitaires du Québec recensent 1042 nouveaux cas de COVID-19 au cours des dernières 24 heures, ce qui porte à 348 732 le nombre de cas confirmés dans la province depuis le début de la pandémie.

La santé publique fait également état dans son bilan quotidien de 10 nouveaux décès, ce qui porte à 10 913 le total des pertes de vie liées à la pandémie en raison du retrait du bilan total de 5 décès non attribuables à la COVID-19.

Parmi les décès recensés, trois sont survenus au cours des dernières 24 heures, six ont eu lieu entre le 22 et le 27 avril et un autre est survenu avant le 22 avril.

Le nombre des hospitalisations a, quant à lui, reculé de 20 par rapport aux données de la veille, pour un total de 623 patients alités en raison de la COVID-19. Parmi ceux-ci, 165 sont traités aux soins intensifs, soit 4 de plus que la veille.

Il y a une semaine, on dénombrait 711 hospitalisations au Québec. Il s'agit donc d'une diminution nette de 88 admissions depuis la semaine dernière.

Les opérations de dépistage se poursuivent pendant ce temps dans la province, où 40 575 tests ont été effectués le 27 avril.

L’évolution de la COVID-19 au Québec

Où en est la vaccination?

Au cours des dernières 24 heures, 69 501 doses de vaccin ont été administrées.

La santé publique a aussi ajouté au bilan 2802 doses inoculées avant le 28 avril, ce qui porte le total des doses administrées à 3 039 512 depuis le début de la campagne de vaccination. Plus de 34 % de la population a donc reçu une première dose de vaccin.

Jusqu’à maintenant, 3 298 629 doses ont été reçues au Québec, où est attendue cette semaine la livraison de 137 200 doses du vaccin de Moderna.

Progression des variants

Selon les données de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), 82,5 % des échantillons positifs criblés ces sept derniers jours étaient des variants.

Les régions les plus touchées actuellement par les variants sont le Bas-Saint-Laurent, l’Abitibi-Témiscamingue et la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, où tous les cas recensés sont des variants, selon la santé publique. Viennent ensuite la Capitale-Nationale (94,5 %), la Côte-Nord (93,8 %) et l’Outaouais (93,6 %).

À Montréal, le taux de variants représente 74,5 % des cas positifs, alors qu’il est de 82,5 % pour l’ensemble du Québec.

Les éclosions

Selon les données de la santé publique, on compte 1172 éclosions de COVID-19 actives dans la province. Les secteurs où l'on trouve le plus d’éclosions sont :

  • 637 dans des milieux de travail;
  • 265 dans les écoles;
  • 115 dans les garderies;
  • 93 en milieu de vie et de soins.

Les foyers de contagion

La région actuellement la plus active en termes de contagion au Québec est toujours Chaudière-Appalaches, avec un taux de cas actifs de 244,3 par tranche de 100 000 habitants.

Viennent ensuite le Bas-Saint-Laurent et la Capitale-Nationale avec des taux respectifs de 174,3 et 173,7 cas pour 100 000 habitants. L’Outaouais et Laval suivent avec des taux de 158 et 143,1 pour 100 000 habitants.

À Montréal, le taux de contagion est de 134 tandis que la moyenne québécoise s’établit à 115,9 cas pour 100 000 habitants.

Les projections de l'INESSS

Dans son rapport hebdomadaire, l'Institut national d'excellence en santé et en services sociaux (INESSS) constate une diminution de 23 % des nouveaux cas de COVID-19 au Québec la semaine dernière.

Cette diminution importante des cas a été observée dans tous les groupes d’âge et dans la majorité des régions, souligne l’INESSS. Dans Chaudière-Appalaches et la Capitale-Nationale, la baisse de nouveaux cas a même atteint 35 %.

En ce qui a trait aux hospitalisations, l’INESSS prévoit une diminution d’environ 17 % des hospitalisations anticipées la semaine prochaine si la situation se maintient. On prévoit également un recul d’environ 20 % aux soins intensifs.

Les projections reposent sur les données colligées jusqu'au 23 avril. Elles sont basées sur le taux de transmission de la dernière semaine et prennent en compte la progression de la couverture vaccinale, précise l’INESSS.

À plus long terme, les prévisions pour la région de Montréal suggèrent une diminution du taux actuel d'occupation des lits réguliers et de soins intensifs pour les 2 à 3 prochaines semaines alors que près du tiers des lits dédiés à la COVID-19 sont occupés.

Dans les régions de Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches et l'Outaouais, les experts anticipent une légère augmentation des hospitalisations qui devraient commencer à diminuer dans deux ou trois semaines.

Dans ces régions, le taux d'occupation des lits pourrait s'approcher et même dépasser légèrement les capacités dédiées. Près de la moitié des lits réguliers et près de 60 % des lits de soins intensifs désignés pour les patients COVID-19 sont présentement occupés, souligne l’INESSS.

Pour les autres régions, les modèles suggèrent une diminution du taux d’occupation des lits au cours des prochaines semaines.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !