•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario veut étendre la vaccination à tous ses résidents d'ici le 24 mai

Des dizaines de personnes font la file.

À Scarborough, le centre de vaccination à l'école John McCrae a refoulé samedi de nombreux résidents du quartier en raison du manque de vaccins contre la COVID-19.

Photo : Radio-Canada

Des millions de doses de vaccins sont attendues au cours des prochaines semaines en Ontario. La province compte accélérer la vaccination, en priorisant les personnes plus vulnérables, avec comme objectif d’ouvrir la vaccination au public général d’ici le 24 mai.

La province, qui en est à sa phase 2 de son plan de vaccination, espère élargir la vaccination aux personnes les plus vulnérables dès la semaine prochaine.

À partir de la semaine du 3 mai ainsi que la semaine suivante, 50 % des livraisons de vaccins seront envoyées vers les 114 codes postaux identifiés comme étant des quartiers à haut risque de transmission du virus sur les territoires de 13 bureaux de santé publique.

Les deux dernières semaines de mai, la distribution des livraisons se fera à nouveau en fonction de la population des différentes régions de santé.

Dès le 30 avril, les personnes âgées de 55 ans et plus pourront d’ailleurs s’inscrire sur le portail provincial pour prendre un rendez-vous pour se faire vacciner.

Jusqu’à présent, il est possible de prendre rendez-vous pour se faire vacciner en pharmacie lorsqu’une personne est âgée de plus de 40 ans, ainsi que dans certains quartiers jugés à haut risque de transmission pour les personnes de 45 ans et plus.

Calendrier de la vaccination en Ontario

  • Semaine du 26 avril : les 55 ans et plus peuvent s’inscrire pour se faire vacciner, les 45 ans et plus vivant dans les points chauds peuvent aussi s’inscrire, les personnes ayant des problèmes de santé les plus à risque, les travailleurs des services de garde d’enfants agréés.
  • Semaine du 3 mai : les 50 ans et plus peuvent s’inscrire pour se faire vacciner, les 18 ans et plus dans les quartiers chauds peuvent aussi s’inscrire, les personnes ayant des problèmes de santé à risque, groupe 1 de travailleurs ne pouvant pas travailler à domicile.
  • Semaine du 10 mai : les 40 ans et plus peuvent s’inscrire pour se faire vacciner, le groupe 2 de travailleurs ne pouvant pas travailler à domicile.
  • Semaine du 17 mai : les 30 ans et plus peuvent s’inscrire pour aller se faire vacciner.
  • Semaine du 24 mai : les 18 ans et plus peuvent s’inscrire pour aller se faire vacciner.

Note: ce calendrier dépendra des livraisons et ne comprend pas celles des vaccins J&J ou AstraZeneca

Dès le 3 mai, les personnes présentant des problèmes de santé à risque élevé, comme l’obésité, des traitements entraînant une immunosuppression, ou les personnes atteintes de déficiences intellectuelles ou développementales, pourront prendre rendez-vous pour se faire vacciner.

La ministre ontarienne de la Santé, Christine Elliott, en conférence de presse.

La ministre ontarienne de la Santé, Christine Elliott

Photo : La Presse canadienne / Tijana Martin

La vaccination est la voie à suivre pour sortir de la pandémie, a déclaré la ministre ontarienne de la Santé. Il y a de plus en plus de lumière au bout du tunnel.

Christine Elliott presse les Ontariens de se faire vacciner dès qu’ils deviennent admissibles et d’opter pour le premier vaccin qui leur est offert. Elle prévient la population que tant que la majorité des gens n'auront pas reçu leurs deux doses, il faudra continuer à appliquer les mesures de prévention de la santé publique.

L'opposition néo-démocrate déplore toutefois que la province n'applique pas les recommandations du groupe consultatif scientifique ontarien de lutte contre la COVID-19.

La chef adjointe Sara Singh souligne que les experts demandaient que 74 quartiers chauds et non 114 secteurs (ou codes postaux) reçoivent la moitié des doses de vaccin disponibles. Mme Singh note aussi qu'il s'agit d'une mesure temporaire.

Sara Singh, chef adjointe du NPD, fait une déclaration en conférence de presse à Queen's Park.

Sara Singh, chef adjointe du NPD

Photo : Assemblée législative de l'Ontario

Ça veut dire que des communautés comme celles de Peel et Scarborough ne recevront pas leur juste part.

Une citation de :Sara Singh, chef adjointe du NPD

Le NPD veut que la stratégie cible davantage les populations des quartiers où le risque de contracter la COVID est élevé et garantisse aux travailleurs essentiels l'accès au vaccin.

Le système ontarien de vaccination a fait l’objet de nombreuses critiques. Des gens qui se sont inscrits en ligne n’ont pu se faire vacciner rapidement; d’autres sont allés faire la file en vain aux séances sans rendez-vous.

La ministre Elliott a bon espoir que l’augmentation des livraisons permettra à la province de réaliser ses objectifs. Elle pense que l’approvisionnement sera plus prévisible.

Livraisons de vaccins

Un homme reçoit une injection de vaccin dans le bras.

Rayvon Johnson, 18 ans, est bénévole au centre de santé communautaire Black Creek. Il reçoit sa première dose de vaccin contre la COVID-19 au centre de vaccination mis en place au centre commercial Yorkgate, à Toronto, le 14 avril 2021.

Photo : CBC / Evan Mitsui

Cette semaine, 396 630 doses du vaccin Pfizer-BioNTech ont été livrées en Ontario, 786 240 doses supplémentaires sont attendues le 3 mai. Trois livraisons d'environ 800 000 doses par semaine suivront. Par la suite, les livraisons atteindront 940 000 doses par semaine d'ici la fin du mois de mai.

Quelque 236 100 doses du vaccin de Moderna ont également été livrées le 26 avril et 388 100 sont attendues pour le 10 mai.

Pour ce qui est des vaccins d'AstraZeneca et Johnson & Johnson, les informations sur les attributions sont attendues.

Une fiole du vaccin de Pfizer-BioNTech et des seringues.

Les laboratoires Pfizer-BioNtech veulent fabriquer jusqu'à 3 milliards de doses cette année.

Photo : Reuters / Yves Herman

Vaccination en pharmacies

Présentement, 1400 pharmacies à travers la province administrent des vaccins AstraZeneca aux personnes de 40 ans et plus.

Dès le 30 avril, ce projet pilote va s’étendre dans certaines pharmacies se trouvant dans les points chauds. Ces pharmacies vont offrir le vaccin Pfizer aux personnes de 55 ans et plus (8 pharmacies à Toronto et 8 à Peel) à raison de 150 doses par semaine.

La province indique administrer plus de 106 700 doses par jour depuis la dernière semaine et a bon espoir d'avoir vacciné 40 % des Ontariens âgés de 18 ans et plus d'ici le 1er mai.

Pour le moment, plus de 5 millions de doses ont été administrées, selon la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !