•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse des hospitalisations et 70 nouveaux cas de COVID-19 en Nouvelle-Écosse

Une femme de profil qui prépare une dose de vaccin.

La Nouvelle-Écosse étend la vaccination aux personnes dans la quarantaine, mais les plus jeunes devront attendre.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a signalé jeudi la découverte de 70 nouveaux cas de COVID-19 dans la province, dont 59 ont été dépistés dans la région centrale, plus peuplée, où se situe la ville d’Halifax.

Hors de la zone centrale, on a recensé neuf nouveaux cas dans l'est de la Nouvelle-Écosse, et deux dans le secteur du nord de la province.

Il y a 548 cas actifs de COVID-19 connus des responsables de santé publique en Nouvelle-Écosse, le total le plus élevé depuis le début de cette pandémie.


Hospitalisations en hausse

Il y avait 14 personnes atteintes de COVID-19 qui étaient hospitalisées, jeudi. Quatre de ces personnes étaient aux soins intensifs.

Il y a donc eu trois hospitalisations supplémentaires depuis le bilan de mercredi après-midi, et une admission de plus aux soins intensifs.

Le ministère de la Santé a confirmé la semaine dernière la transmission communautaire de la maladie dans le centre de la province, la zone la plus peuplée. On surveille de près la situation dans les secteurs de l’est, du nord et de l’ouest pour voir s’il y a de la transmission communautaire, réitère le gouvernement dans un communiqué, jeudi.


Le vaccin aux 40 ans et plus, mais pas aux plus jeunes

Le Dr Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, a une fois de plus rejeté, jeudi, les appels à offrir immédiatement le vaccin contre la COVID-19 aux personnes plus jeunes.

Le médecin a reconnu que davantage de jeunes sont infectés par les variants du coronavirus en partie par que nous avons vacciné les personnes plus âgées.

Robert Strang en conférence de presse.

Le docteur Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, le 29 avril 2021 à Halifax.

Photo : Len Wagg / Gouvernement de la Nouvelle-Écosse

Le Dr Strang affirme que la Nouvelle-Écosse a eu beaucoup de succès jusqu’ici, et que de réviser la stratégie provinciale serait une distraction qui allait ralentir la cadence de la vaccination.

Il soutient que les personnes dans la vingtaine seront vaccinées en juin et que tous les Néo-Écossais auront reçu une dose dans 4 à 6 semaines.

À compter de vendredi, les résidents de la Nouvelle-Écosse âgés de 40 ans et plus peuvent prendre rendez-vous pour être vaccinés contre la COVID-19. Le vaccin d’AstraZeneca leur sera offert. C’est la première fois que ce groupe d’âge a accès au vaccin dans la province.


Plus de 300 000 Néo-Écossais vaccinés contre la COVID-19

La Nouvelle-Écosse a franchi dans les dernières heures les 300 000 doses de vaccin administrées.

Selon le ministère de la Santé, au moins 304 187 Néo-Écossais avaient été vaccinés en date du 28 avril, et au moins 35 549 personnes avaient reçu deux doses d’un vaccin contre la COVID-19.

Dans les 24 heures précédant la publication du rapport provincial quotidien, ce sont donc 10 424 personnes supplémentaires qui ont été vaccinées. Il s’agissait d’une première dose pour presque tous ces gens, sauf pour 495 d'entre eux, qui recevaient leur deuxième dose.


Dépistage intensif

Dans sa mise à jour quotidienne, la province n’a exceptionnellement pas indiqué jeudi, en raison de difficultés techniques, le nombre de tests de dépistage qui avaient été effectués la veille.

On sait cependant que le dépistage s’est accru considérablement dans la dernière semaine. Jeudi après-midi, la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse a rappelé avoir analysé près de 40 000 tests en trois jours, du 25 au 27 avril.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.