•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le pont Lamèque-Shippagan est encore sécuritaire, dit la ministre Jill Green

Le pont Lamèque-Shippagan

Depuis longtemps, des citoyens militent pour que le pont Lamèque-Shippagan, au Nouveau-Brunswick, soit remplacé parce qu'ils le jugent non sécuritaire.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le budget du ministère des Transports augmente de 9 millions de dollars en 2021, mais rien de précis n’a été annoncé pour le pont qui relie Lamèque et Shippagan. La structure est toutefois sécuritaire, promet la ministre des Transports et de l’Infrastructure du Nouveau-Brunswick, Jill Green.

La présentation des crédits budgétaires du ministère s’est déroulée mercredi à l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick.

L’opposition en a profité pour tenter de savoir où en étaient les travaux en lien avec le pont de Lamèque-Shippagan.

Le député libéral de Restigouche-Chaleur, Daniel Guitard, a insisté sur le fait que les citoyens de la région qui utilisent le pont craignent toujours pour leur sécurité.

Pour les gens de la région qui utilisent le pont et qui doivent s'adresser à Saint-Christophe avant le voyage pour traverser en sécurité ou pour ceux du conseil municipal des villes de la région qui prient Saint-Judes pour les causes désespérées, est-ce qu'on peut nous faire une mise à jour sur le pont?, a demandé le député.

Daniel Guitard, député libéral de Restigouche-Chaleur

Daniel Guitard, député libéral de Restigouche-Chaleur.

Photo : CBC/Jacques Poitras

La ministre Jill Green a répliqué que le pont était tout à fait sécuritaire et que la sécurité des gens qui l’utilisent était une priorité pour son gouvernement.

C’est bien que la ministre réaffirme que tout est fait, que le pont est sécuritaire puisque tout est fait pour le maintenir dans cet état-là, a répondu Daniel Guitard quelque peu rassuré.

Une analyse des coûts

La ministre Jill Green a aussi précisé qu’un consultant était en train de terminer une analyse des coûts des travaux à faire.

La ministre Jill Green en chambre, porte un masque.

La ministre Jill Green a déclaré lors de la présentation des crédits budgétaires que le pont de Lamèque-Shippagan est toujours sécuritaire.

Photo : Radio-Canada

Cette analyse permettra de savoir pendant combien de temps le pont peut être maintenu grâce à des travaux d’amélioration, et dans combien de temps il faudra investir pour la construction d’un tout nouveau pont.

La ministre n’a pas précisé quand cette étude sera prête, ni si elle sera ou non rendue publique.

Le pont a été inauguré en 1960. En mars, le maire de Lamèque Jules Haché avait fait une sortie dans les médias pour réclamer un nouveau pont.

La population commence à s’impatienter pas mal, avait-il affirmé.

À ses yeux, le dossier de la construction d’un nouveau pont traîne depuis déjà trop longtemps.

D'après le reportage de Michel Corriveau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !