•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : l’Alberta prépare un plan de triage pour les soins intensifs

Du personnel médical autour d'un lit.

Mercredi, 643 personnes étaient hospitalisées à cause de la COVID-19 en Alberta, dont 145 en soins intensifs.

Photo : La Presse canadienne / Mikaela MacKenzie

Radio-Canada

L'Alberta prépare un protocole de triage pour les soins intensifs afin de décider quels patients seront priorisés si les hôpitaux devenaient submergés en raison de la COVID-19.

Une note interne a été envoyée au personnel concerné et une réunion est prévue vendredi.

Selon la note, le nouveau cadre servira à faire des choix dans l’allocation des ressources pour guider la réponse en cas de situation désastreuse où la demande en soins critiques deviendra supérieure aux ressources disponibles.

Le fait qu'ils vont tenir une réunion pour informer les gens de ce protocole cette semaine suggère qu'ils pensent que cela pourrait s’empirer de beaucoup, explique l’ancien médecin hygiéniste en chef de l’Alberta, James Talbot, qui est aussi le coprésident du comité stratégique sur la COVID-19 de l'Association du personnel médical de la zone d’Edmonton.

Il croit que c’est la première fois que Services de santé Alberta (AHS) informe le personnel de ces protocoles depuis le début de la pandémie.

Une fois que le protocole est activé, il servira à décider qui obtient un lit de soins infirmiers et qui obtient un respirateur. Par exemple, si vous êtes dans une situation où vous avez cinq patients avec la COVID-19 qui ont besoin d'un respirateur et qu'il n'y en a que trois, comment il faut choisir qui les obtient, précise le médecin.

Mercredi, 643 personnes étaient hospitalisées à cause de la COVID-19 dans la province, dont 145 en soins intensifs.

Lors d'une conférence de presse mercredi, le premier ministre Jason Kenney a déclaré qu'il était au courant qu'AHS travaillait à une mise à jour de ces protocoles de triage existants et que si cela s'avérait nécessaire, l'Alberta avait la capacité d’ajouter 425 lits supplémentaires de soins intensifs.

Pour être clair, en ce moment, nous avons la capacité de faire face à cette montée des cas.

Une citation de :Jason Kenney, premier ministre de l'Alberta

Nous ne pouvons pas prendre cela pour acquis, dit M. Kenney, mais nous avons travaillé très dur avec AHS pour leur donner toutes les ressources dont ils ont besoin pour augmenter la capacité des soins intensifs.

Un porte-parole pour Services de santé Alberta, Kerry Williamson, dit qu’AHS n'a aucune intention d'activer les nouveaux protocoles pour le moment.

AHS a une capacité adéquate pour traiter les patients hospitalisés et les patients en soins intensifs. Nous surveillons constamment le nombre de cas et préparons notre système de santé pour nous assurer qu'il peut répondre à la demande, a précisé Kerry Williamson dans un communiqué.

AHS a annoncé mardi qu'elle comptait réduire jusqu’à 30 % des chirurgies prévues à Calgary, Edmonton et dans la zone nord au cours des deux prochaines semaines en raison de la pandémie.

Selon James Talbot, l'Alberta devrait imposer des mesures plus strictes et accélérer la vaccination pour limiter la propagation : À moins que quelque chose ne soit fait pour changer la courbe, ce n'est qu'une question de temps avant que nous finissions par dépasser la capacité des hôpitaux en Alberta.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !