•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Olympiques survolent le premier match et prennent les devants contre l'Armada

La troupe de Louis Robitaille a eu le meilleur 6 à 3 dans une partie ponctuée de 13 pénalités.

Un attaquant de hockey vole dans les airs alors qu'il marque un but.

Le jeune attaquant des Olympiques, Antonin Verreault, marque contre Olivier Adam de l'Armada, après une feinte spectaculaire.

Photo : Olivier Croteau / LHJMQ

Près de 26 jours après avoir joué leur dernier match de saison régulière, les Olympiques de Gatineau ont finalement entrepris les séries éliminatoires de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) sur une bonne note, mercredi après-midi. Ils ont remporté une victoire de 6 à 3 contre l’Armada de Blainville-Boisbriand, au Centre Gervais Auto de Shawinigan.

Les Olympiques ont grandement profité des unités spéciales pendant toute la rencontre, marquant quatre buts lors de neuf avantages numériques, dont trois en première période.

J’ai aimé comment on a travaillé en début de match, surtout dans les dix premières minutes. On était excité d’embarquer sur la glace et ça paraissait. C’est un résultat positif, a mentionné l’entraîneur-chef Louis Robitaille après la rencontre.

Ma performance a bien été, mais c’était un match d’unités spéciales. En tant qu'équipe, l'important c'est de continuer dans la même direction, on peut être encore meilleurs demain.

Une citation de :Antonin Verrault, un but et deux passes
Un joueur de hockey avance avec la rondelle sur son bâton.

L'attaquant russe Alexei Prokopenko a joué un très bon match pour les Olympiques face à l'Armada.

Photo : Olivier Croteau / LHJMQ

Les Olympiques auraient pu manquer d’énergie à certains moments dans ce match, alors qu’ils n’ont eu que quelques entraînements complets depuis leur retour sur la glace, le 19 avril dernier. Pourtant, les joueurs semblaient en bonne condition physique dans l’ensemble.

On a surtout vu la fatigue en 2e période, alors qu’on a créé des revirements qui leur ont donné du momentum et des avantages numériques. Des fois, ce n'est pas la fatigue physique, mais la fatigue mentale. Ce que j’ai aimé, c’est qu’en 3e période, on a gardé nos présences courtes et on avait plus d’énergie, a souligné Louis Robitaille.

Du côté de l’Armada, il est clair que les unités spéciales ont eu une grosse incidence sur le cours de la rencontre.

On a fait le travail à cinq contre cinq. On était la meilleure équipe et on a eu des opportunités. Mais il faudra être meilleur sur les mises au jeu, c’est dur quand tu cours après la rondelle. On n'a pas abandonné, même à 5-1. Mais, certaines punitions coupent les jambes, a lancé l'entraîneur, Bruce Richardson.

Les jeunes font bien

Les recrues des Olympiques ont bien paru dans cette rencontre, alors que quatre jeunes de 16 ans disputaient leur premier match éliminatoire dans la LHJMQ. Antonin Verreault a récolté trois points, alors que Tristan Luneau et Samuel Savoie ont réalisé plusieurs jeux qui ont plu à leur entraîneur.

C’était un premier test. Antonin a produit offensivement et j’ai aimé son calme avec la rondelle près du filet. Samuel Savoie a joué avec acharnement. Il faut donner le crédit à Tristan Luneau aussi. Quand tu vois un premier choix de 16 ans qui bloque deux tirs en fin de match, tu sais que c’est un joueur passionné et engagé, a fait remarquer le pilote des Olympiques.

Deux joueurs de hockey luttent pour la rondelle sur la glace.

Le jeune défenseur Tristan Luneau tente de se défaire de l'emprise d'un adversaire, sur la glace, devant les yeux de son coéquipier.

Photo : Olivier Croteau / LHJMQ

Il faut également souligner le travail du vétéran gardien, Rémi Poirier, qui a réalisé 34 arrêts, dont plusieurs de qualité en 2e période, durant laquelle il a été bombardé de 17 tirs.

Il a été très calme et inspirant pour ses coéquipiers. Même sur le 3e but [sur un tir d’un angle restreint], il faut donner le crédit à Tourigny. Il est resté calme et il n’a pas paniqué. C’est le signe d’un gardien en contrôle.

Une citation de :Louis Robitaille, entraîneur-chef des Olympiques de Gatineau

L'équipe n’aura pas beaucoup de temps pour savourer cette première victoire, alors que le 2e match de la série sera disputé jeudi soir, à 19h.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !