•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pouces verts recherchés pour remplacer les maisons démolies de Beauceville

Une affiche plantée dans un terrain.

Des affiches seront installées sur tous les terrains disponibles.

Photo : Crédits: Juliette Lucas

Les terrains des résidences démolies en raison des inondations à Beauceville pourront faire le bonheur des citoyens à la recherche d’espace pour un projet de jardinage. La Ville offre gratuitement les terrains à tous ceux qui s’engagent à les embellir.

La crue historique de la rivière Chaudière au printemps 2019 entraînera, à terme, la démolition de près d’une centaine de résidences riveraines à Beauceville.

Pour le moment, plus de 70 terrains orphelins n’ont d’autre ornement qu’un tapis de gazon. La conseillère à la Ville de Beauceville Marie-André Giroux souhaitait que ces espaces deviennent autre chose qu’un malheureux souvenir.

Ça va nous permettre d'embellir notre ville plutôt que ce soit seulement des terrains gazonnés. Ça va donner de la couleur et de la joie à la suite des inondations de 2019, affirme Mme Giroux.

L’entretien et l’aménagement des terrains qui seront adoptés se feront aux frais des parrains.

Une vingtaine de terrains

Le projet pilote cible une vingtaine de terrains. Les personnes qui jugent avoir le pouce vert n’ont qu’à remplir un formulaire pour proposer un projet d’ici le 13 mai.

Une vingtaine de terrains sont disponibles pour le projet pilote.

Une vingtaine de terrains sont disponibles pour le projet pilote.

Photo : Crédits : Juliette Lucas

Celui-ci peut être un aménagement floral, un jardin communautaire, un espace vert avec mobilier urbain ou toute autre idée qui permettrait de revaloriser ce secteur de la ville. L’entente est valide pour une durée d’un an.

Ça diminue la charge de travail des cols bleus qui allaient devoir s'en occuper et ça donne à des citoyens des terrains qui étaient vacants, soulève Mme Giroux.

Puisque ces terrains se trouvent en zone inondable, tout ce qui y est aménagé doit être facilement retirable, précise la Ville.

Nouvelles zones inondables à venir

La zone d’intervention spéciale (ZIS) mise en place par le gouvernement Legault à la suite des inondations de 2019 limite considérablement les possibilités de développement.

Un panneau signale une route barrée en avant-plan. À l'arrière-plan, la rivière Chaudière gonflée par la crue.

La crue a inondé une partie du centre-ville en 2019, menant à la fermeture de plusieurs routes de Beauceville.

Photo : Radio-Canada / Félix Morrissette-Beaulieu

Ce projet pilote donne permet à la Ville d’embellir à peu de frais les rives de la rivière Chaudière, le temps que le gouvernement modernise les cartes des nouvelles zones inondables.

Si jamais des terrains n'étaient plus dans la ZIS, on pourrait peut-être les réquisitionner pour des projets de développement, ajoute Marie-André Giroux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !