•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tomy Grandbois écope de deux ans de prison pour une série de vols

Palais de justice de Val-d'Or

Palais de justice de Val-d'Or

Photo : Radio-Canada / Émélie Rivard-Boudreau

Tomy Grandbois devra passer deux ans derrière les barreaux pour une série de vols commis entre 2018 et 2020, à Rivière-Héva, Cadillac et Val-d’Or.

L’homme de 31 ans de Rivière-Héva a reçu sa sentence mercredi, au Palais de justice de Val-d’Or.

Grandbois avait plaidé coupable à une première série d’accusations de vols et d’introductions par effraction, en octobre dernier. Avant même de connaître sa sentence, il avait récidivé quelques jours plus tard en volant du matériel valant plus de 13 000 $ chez son nouvel employeur.

Pour déterminer sa sentence, la juge Denise Descôteaux s’est rangée à la suggestion commune des procureurs Me Tania Bélanger, en poursuite, et Me Pascal Jolicoeur, en défense.

La peine globale de deux ans moins un jour, à purger dans une prison provinciale, s’ajoute à la période de détention préventive qu’il a vécue depuis sa dernière arrestation, en novembre 2020.

Il sera aussi soumis à une période de probation de 30 mois à sa sortie de prison, au cours de laquelle il devra notamment travailler sur ses problématiques de toxicomanie et de vols à répétition.

Je demeure outrée et perplexe face à votre situation et à vos motivations, a commenté la juge Descôteaux. Les procureurs ont travaillé fort pour en arriver à cette suggestion commune. Je l’accepte sans hésitation, mais vous êtes quand même chanceux parce que je me posais beaucoup de questions sur où j’irais avec votre dossier. Cette sentence fait en sorte qu’on vous donne les outils pour changer votre vie. Vous avez un choix à faire. À vous de la prendre ou pas.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !