•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Catherine Fournier sera candidate à la mairie de Longueuil

Catherine Fournier devant un lutrin.

La députée de Marie-Victorin, Catherine Fournier

Photo : Radio-Canada

Mathieu Prost

La députée indépendante Catherine Fournier briguera la mairie de Longueuil. Elle tentera de succéder à Sylvie Parent, qui a décidé de ne pas solliciter de deuxième mandat à la tête de la cinquième plus grande ville du Québec.

Elle était en réflexion et en consultations depuis plusieurs semaines. Et, selon les informations obtenues par Radio-Canada, sa décision est prise : elle fera partie de la course à la mairie pour les élections du 7 novembre prochain.

L’annonce officielle est imminente, mais aucun calendrier précis n’est encore arrêté.

Après l’annonce de la candidature de Jacques Létourneau, président de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), Longueuil attire donc un autre visage connu. Catherine Fournier est en terrain connu dans le secteur. Elle est députée de la circonscription Marie-Victorin depuis 2016.

Élue puis réélue avec le Parti québécois, elle a claqué la porte de ce parti en 2019 pour siéger comme indépendante.

Elle estimait alors que le PQ n’était plus le véhicule adéquat pour permettre au Québec de devenir un pays.

Depuis son départ du Parti québécois, elle a présenté plusieurs motions et projets de loi, sur l’accès à la propriété ou la transparence municipale. De son propre aveu, se faire réélire comme députée de Marie-Victorin en tant qu’indépendante aurait été un défi complexe.

Un peu plus de 700 voix la séparaient de son adversaire caquiste, lors des élections de 2018.

Lorsqu’elle a été élue en 2016, elle était âgée de 24 ans, ce qui a fait d’elle la plus jeune femme députée de l’histoire des institutions québécoises.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !