•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La COVID-19 continue de perdre du terrain à Montréal

Sur le belvédère du mont Royal, un homme qui porte un casque de vélo et un masque regarde l'horizon.

La situation s'améliore à Montréal depuis deux semaines, alors que la 3e vague de COVID-19 déferle sur plusieurs grandes villes du pays.

Photo : Getty Images / Marc Bruxelle

Alors que la troisième vague de COVID-19 se poursuit au pays, contre toute attente, la situation s'améliore à Montréal, où le nombre de nouveaux cas et d’hospitalisations poursuit une baisse amorcée il y a deux semaines.

La situation montréalaise va vraiment dans la direction qu’on souhaitait et s’améliore, a déclaré d’entrée de jeu mercredi en point de presse la Dre Mylène Drouin, directrice régionale de santé publique pour la région de Montréal.

Pour une grande métropole comme Montréal, nous sommes très satisfaits de la situation actuelle.

Une citation de :Mylène Drouin, directrice régionale de santé publique pour la région de Montréal

Selon la directrice de la santé publique de Montréal, un ensemble de facteurs expliquent cette accalmie qui se prolonge alors que d’autres grandes villes du pays comme Toronto font face à d’importants problèmes de propagation de la maladie.

Premièrement, on réussit à identifier très rapidement les cas de variants, on a une approche agressive de suppression avec la collaboration de la population et des milieux qui semble bien fonctionner, a expliqué la Dre Drouin.

Bien qu’on recense encore beaucoup d’éclosions à Montréal, il s’agit, selon Mme Drouin, de petites éclosions et, surtout, Montréal n’a connu jusqu’ici aucun événement de superpropagation qui pourrait nous amener rapidement à perdre le contrôle, a-t-elle précisé.

Moins de cas, moins d'hospitalisations

Selon les données de la santé publique, le taux de reproduction (RT) de la COVID-19 se maintient sous la barre du 1 depuis janvier à Montréal. Il est de 0,82 cette semaine. Ce qui est une bonne nouvelle dans la mesure où un RT sous la barre du 1 révèle en général que l'épidémie est maîtrisée.

Les taux de positivité moyens oscillent par ailleurs autour de 3 % à Montréal en dépit de quelques secteurs plus problématiques, comme Saint-Laurent, Saint-Léonard, LaSalle et Parc-Extension, mais tous demeurent sous la barre des 5 %, assure la Dre Drouin.

La baisse des nouveaux cas observée depuis deux semaines à Montréal coïncide par ailleurs avec un recul de la transmission du variant [britannique] qui est pourtant réputé plus transmissible, souligne la directrice de la santé publique de Montréal.

Le variant britannique constitue en ce moment 95 % des variants détectés à Montréal. Actuellement, 65 % des échantillons positifs sont des variants.

Ça démontre clairement que c’est le bon niveau de mesures qui est actuellement en place à Montréal, estime Mylène Drouin qui salue l’engagement et la participation de la population.

La vaccination va bon train

Il va sans dire que la progression de la vaccination joue également un rôle important pour contrer la propagation du coronavirus dans la métropole.

Actuellement, près de 30 % des Montréalais ont reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19 et plus de 750 000 vaccins ont été injectés sur l'île depuis le début de la campagne de vaccination.

Les Montréalais de 45 ans et plus ont vraiment répondu à l’appel.

Une citation de :Sonia Bélanger, PDG du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de Montréal

Plus de 20 000 vaccins AstraZeneca, notamment, ont été administrés sans rendez-vous à Montréal aux personnes de plus de 45 ans la semaine dernière, en plus des milliers d’autres qui avaient pris un rendez-vous.

Je veux aussi en profiter pour mentionner qu’il reste encore des plages horaires disponibles [sur rendez-vous] pour le vaccin d’AstraZeneca pour les personnes de 45 ans et plus, a rappelé Sonia Bélanger, PDG du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l’Île-de Montréal. Elle a invité les citoyens intéressés à s’inscrire sur Clic Santé.

Mme Bélanger s’est aussi réjouie du fait que chez les 65 ans et plus, tous les objectifs de vaccination du gouvernement sont désormais atteints et même dépassés.

La distribution des deuxièmes doses de vaccin va également bon train à Montréal, a-t-elle précisé. Plus de 20 % des résidents des CHSLD auraient déjà reçu une deuxième dose dans les délais prescrits.

Les autorités prévoient par ailleurs accélérer encore les opérations de vaccination avec l’arrivée la semaine prochaine de 100 000 doses du vaccin Pfizer, soit le double de ce qu’elles recevaient jusqu’ici.

L’amélioration de la situation pandémique à Montréal se répercute aussi dans les hôpitaux de la ville, où le nombre de patients alités en raison de la COVID-19 est lui aussi en baisse.

Actuellement, nous avons 219 patients d’hospitalisés dans les différents hôpitaux de Montréal, c’est quand même une baisse significative. On se souvient qu’au sommet de la deuxième vague, nous avions eu plus de 900 patients, s’est félicitée la PDG du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de Montréal. Soixante-sept patients étaient par ailleurs toujours traités aux soins intensifs dans la métropole.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !