•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau cas de COVID-19 en Abitibi-Témiscamingue

L'affiche indique l'entrée de la clinique de dépistage et d'évaluation.

Les cliniques désignées de dépistage sont en fonction à Val-d'Or, Rouyn-Noranda, Amos, La Sarre, Ville-Marie, Témiscaming et Senneterre (archives).

Photo : Radio-Canada / Annie-Claude Luneau

Radio-Canada

Un nouveau cas de coronavirus a été recensé dans la MRC d’Abitibi.

Dans la région, 21 cas de COVID-19 sont actifs et aucune personne n’est hospitalisée en raison du virus.

Répartition des cas actifs :

  • MRC de Rouyn-Noranda : 9
  • MRC d'Abitibi :6
  • MRC de la Vallée-de-l'Or : moins de 6
  • MRC d'Abitibi-Ouest : moins de 6
  • MRC de Témiscamingue : 0

Mardi, la région n’avait aucun nouveau cas de COVID-19.

Pour une deuxième semaine consécutive, le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue observe une stabilisation de la situation épidémiologique dans la région.

Le nombre de nouveaux cas dans la région, les éclosions et la présence des variants font partie des éléments évalués par la santé publique avant de décider de recommander ou non le passage de l'Abitibi-Témiscamingue en zone jaune.

Vaccination pour les femmes enceintes

Les femmes enceintes peuvent prendre un rendez-vous dès aujourd’hui pour se faire vacciner contre la COVID-19. Les vaccins à ARN messager comme ceux de Moderna et Pfizer-BioNTech sont privilégiés.

Le gouvernement du Québec indique que davantage de données sur la sécurité de ces vaccins pendant la grossesse sont disponibles actuellement.

Éclosion dans le Nord-du-Québec

Un cas de variant britannique est à l'origine d'une éclosion dans le Nord-du-Québec. 21 personnes ont été placées en isolement.

Selon le Centre régional de santé et de services sociaux de la Baie-James, toutes les personnes touchées sont en lien avec un milieu de travail du secteur de Chibougamau-Chapais.

Six cas actifs sont officiellement déclarés. La santé publique se dit confiante d'avoir cerné l'ensemble des contacts significatifs, mais la situation est jugée préoccupante.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !