•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Î.-P.-É. stoppe la construction de puits avant l’entrée en vigueur d'une loi

Steven Myers donne une conférence de presse.

Le ministre de l’Environnement de l’Île-du-Prince-Édouard, Steven Myers, a expliqué que la décision a été prise en consultant des groupes de défense des bassins versants.

Photo : CBC

Radio-Canada

Le ministre de l’Environnement de l’Île-du-Prince-Édouard, Steven Myers, a annoncé mardi un changement considérable aux règlements sur la construction de bassins de rétention.

Il a déclaré que le Cabinet a adopté un arrêté ministériel qui prévient la construction de plusieurs puits à faible capacité qui, collectivement, exerceraient l’effet d’un puits à grande capacité.

M. Myers a expliqué que la décision a été prise en consultant des groupes de défense des bassins versants. Ces derniers craignent qu’un certain nombre bassins de rétention soient construits avant l’entrée en vigueur de la loi sur le régime des eaux (Water Act), le 16 juin.

Des bassins de rétention construits d’ici le 16 juin auraient bénéficié d’une clause de droit acquis à l’entrée en vigueur de la loi.

Il ne s’agit pas de nuire à l'industrie agricole, mais plutôt d’assurer son appui d’une façon soutenable à long terme en matière d’approvisionnement en eau, a expliqué le ministre Myers à l’Assemblée législative, mardi.

La prochaine étape pour le gouvernement, a-t-il ajouté, est de formuler une stratégie sur l’irrigation soutenable comme l’a suggéré le chef de l’opposition.

L’arrêté ministériel demeure en vigueur jusqu’au 16 juin, a précisé M. Myers.

La nouvelle loi prévoit le maintien du moratoire sur la construction de puits à grande capacité, ainsi qu’un cadre réglementaire pour les puits à faible capacité liés à des bassins de rétention.

Une coalition environnementale agréablement surprise

Catherine O'Brien, présidente de la Coalition pour la protection des eaux de l’Île-du-Prince-Édouard, dit être agréablement surprise par l’annonce du gouvernement.

Mme O'Brien dit espérer que le gouvernement informe le public au fur et à mesure que les choses progressent, particulièrement au sujet de la future stratégie sur l’irrigation.

L’eau est absolument vitale et il faut la protéger pour les prochaines générations, conclut Catherine O'Brien.

Avec des renseignements de Kerry Campbell et de Sheehan Desjardins, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !