•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Festival en chanson de Petite-Vallée dévoile sa programmation 2021

Klô Pelgag joue du piano et chante au micro lors d'un spectacle.

Klô Pelgag dirigera la première marée du 38e Festival en chanson de Petite-Vallée qui se tiendra du 1er au 10 juillet 2021 (archives)

Photo : Jean-philippe Sansfaçon

Le Festival en chanson de Petite-Vallée dévoile la programmation de son 38e festival qui se tiendra du 1er au 10 juillet 2021 au rythme de trois grandes marées dirigées par Klô Pelgag, Tire le Coyote et Louis-Jean Cormier.

Chacun des artistes des marées va présenter leur propre spectacle à deux reprises, précise le directeur général et artistique du Village en chanson de Petite-Vallée, Alan Côté, en entrevue à l'émission Bon pied, bonne heure.

Chaque marée se déroulera sur trois jours. Les deux premiers jours, l'artiste vedette de la marée présentera son spectacle en solo. Le troisième jour, il ou elle présentera un spectacle collectif avec les autres artistes qui composent sa marée.

La marée du grand héron

C'est Klô Pelgag qui ouvrira le bal du 2 au 4 juillet avec une marée entièrement féminine.

La marée du grand héron sera donc composée de Marie-Pierre Arthur, Safia Nolin, Laurence-Anne, Lysandre et N NAO. Ces trois dernières artistes sont les trois choristes qui accompagnaient Klô Pelgag lors de son spectacle spectral. Il va y avoir un esprit de famille dans cette gang de filles, assure M. Côté.

Safia Nolin chante et joue de la guitare sur scène.

Safia Nolin sera en spectacle à Petite-Vallée les 2 et 3 juillet 2021 (archives).

Photo : The Associated Press / Matt Dunham

Le 4 juillet, un groupe de chanteuses de l'Estran, Canteledam, présentera un spectacle folklorique en matinée. En soirée, le spectacle collectif sera suivi d'une performance des Soeurs Boulay.

La marée du coyote

Ensuite, du 5 au 7 juillet, c'est Tire le coyote qui dirigera la seconde marée du festival.

Pour ce qui est de la marée du coyote, on s'est associés au Grand Théâtre de Québec, mais aussi à Vision Diversité pour avoir une teinte particulière de la diversité culturelle, précise M. Côté.

Le rappeur KNLO et la chanteuse Mamselle Ruiz sont les têtes d'affiche de cette marée, avec les artistes Luc De Larochellière, Andrea Lindsay, Jeannot Bournival et Ariane Roy.

Le rappeur KNLO pose avec ses lunettes fumées.

Le rappeur KNLO sera en spectacle à Petite-Vallée les 5 et 6 juillet 2021 (archives).

Photo : Disque 7ième Ciel / Laurence Dauphinais

Je l'avoue, on avait Florent Vollant dans notre catalogue et un ennui de santé fait qu'il ne pourra pas être avec nous. Alors à la dernière minute, Luc et Andrea l'ont remplacé, explique M. Côté.

Le 7 juillet, le spectacle collectif sera précédé d'un spectacle du projet Nikamu Mamuitun pour les chansons rassembleuses et suivi d'une performance de Daniel Boucher.

La marée du loup

Enfin, du 8 au 10 juillet, la marée du loup, menée par Louis-Jean Cormier, accueillera entre autres de Vincent Vallières, BEYRIES, Gab Bouchard et Cindy Bédard.

De plus, dans cette marée là, avec le partenariat de Musique Nomade, on a deux artistes autochtones, Matiu, qu'on connait bien à cause de Nikamu Mamuitun, et Laura Niquay, une artiste atikamekw qui sort un disque bientôt et que j'ai eu la chance d'écouter, c'est vraiment tripant, souligne M. Côté.

Matiu au studio 12 de la Maison de Radio-Canada lors de la captation de la vidéo de la pièce Nikamu Mamuitun.

Matiu, un artiste originaire de la Côte-Nord, sera en spectacle les 8 et 9 juillet à Petite-Vallée (archives).

Photo : Radio-Canada / Patrick André Perron

Le 10 juillet, Marie-Josée Lord sera en spectacle durant l'après-midi et c'est l'artiste autochtone Shauit qui clôturera la soirée.

Une formule adaptée à la pandémie

Alan Côté se dit confiant que le festival pourra avoir lieu, mais espère que la situation sanitaire du Québec puisse s'améliorer d'ici l'événement, afin d'accueillir des festivaliers de l'extérieur de la région.

On pense qu'on va vraiment pouvoir présenter un festival en distanciation, avec des masques probablement. Souhaitons que le 2 mètres de distance soit 1,5 mètre comme en zone jaune. Le défi, c'est qu'il faut que tout le monde vienne en zone jaune, avance le directeur artistique.

En 2020, la plupart des festivals gaspésiens avaient dû être annulés en raison de la pandémie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !