•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La relance économique de la C.-B. passera par un fonds de 500 M$

John Horgan en conférence de presse.

InBC mettra l'accent sur l'action climatique, la décarbonation de l'économie et fera en sorte que la capacité intellectuelle de la Colombie-Britannique puisse être exploitée et ancrée dans la province, selon John Horgan.

Photo : Radio-Canada

La Colombie-Britannique a présenté un projet de loi pour convertir une initiative d'investissement de 500 millions de dollars en une société d'État habilitée à prendre des décisions indépendantes afin de stimuler la reprise économique après la pandémie.

Le fonds d'investissement InBC de 500 millions de dollars a été créé en septembre dernier. En fait, il s'agissait à l'origine d'une société d'État avec un nom différent, le BC Immigrant Investment Fund. Sa forme actuelle va permettre à la province d'investir aux côtés du secteur privé pour pouvoir soutenir les petites et moyennes entreprises. Ces dernières représentent 98 % de toutes les entreprises de la province.

Le gouvernement explique que l’objectif de ce fonds est de réaliser des investissements qui génèrent un rendement financier tout en respectant et soutenant les objectifs de politique sociale, économique et environnementale de la province. Le ministre de l’Emploi, Ravi Kahlon, a précisé qu’InBC permettra notamment la construction d'une économie plus innovante et à faible émission de carbone.

Selon le premier ministre John Horgan, ce nouveau fonds d'investissement stratégique se concentrera sur l'ancrage de notre secteur technologique, des sciences de la vie, des technologies vertes et d'autres entreprises innovatrices qui recherchent des capitaux soit à accroître soit à investir en Colombie-Britannique.

L'accent sera mis sur la création et le maintien d'emplois et la croissance de ce secteur novateur, quel qu'il soit, qui s'attachera aux valeurs chères aux Britanno-Colombiens.

Une citation de :John Horgan, premier ministre de la Colombie-Britannique

Gouvernance et indépendance

La société d’investissement devrait être opérationnelle d'ici l'automne et doit être dirigée par un chef des placements ou directeur des investissements qui n'a pas encore été embauché. Celui-ci sera responsable des décisions sans ingérence de tiers ou du gouvernement. Le conseil d'administration d’InBC sera nommé par le Cabinet ministériel, il comprendra deux fonctionnaires et sept membres issus du secteur privé.

Le gouvernement, les ministres et le conseil d'administration ainsi que le président-directeur général d'InBC se verront interdire de diriger le directeur des investissements. Ces garanties protégeront le directeur des investissements de quelques interférences que ce soient et renforceront la crédibilité d'InBC auprès des investisseurs partenaires, croit le gouvernement.

Un coup de pouce pour se relever de la pandémie

Le premier ministre John Horgan a déclaré que le fonds soutiendra les sociétés émergentes, aidera les entreprises prometteuses à se développer et à attirer des talents de classe mondiale dans la province, soutenant la reprise économique dans toutes les régions. Avec InBC, John Horgan veut freiner la fuite des cerveaux et encourager les jeunes diplômés à se lancer dans l'entrepreneuriat dans la province.

Bien que l’incertitude demeure sur ce à quoi va ressembler le monde post-pandémique, le chef du gouvernement a affirmé savoir que la Colombie-Britannique a des avantages stratégiques dans un certain nombre de domaines.

InBC est conçu pour nous assurer que nous pouvons tirer parti des positions stratégiques que nous avions avant la pandémie et que nous serons plus forts à la sortie de la pandémie.

Une citation de :John Horgan, premier ministre de la Colombie-Britannique

Je suis très enthousiaste à l'idée que ce jour marque le début d'un nouvel avenir pour la Colombie-Britannique, a conclu John Horgan lors de son annonce mardi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !