•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Augmentation du prix de l’acier : une pression supplémentaire pour les entreprises

Gros plan d'un soudeur qui effectue des travaux sur une pièce d'acier

Le prix de l'acier suit le prix du bois d'œuvre. (archives)

Photo : Radio-Canada

Tanya Neveu

Il n’y a pas seulement le prix du bois d’œuvre qui a connu un bond fulgurant au cours des derniers mois, celui de l’acier également.

Les entreprises du secteur métallurgique doivent composer avec des items qui ont plus que doublé.

La hausse, elle est vertigineuse et dans un délai court.

Une citation de :André-Hugues Gingras, Équipements Cardinal

André-Hugues Gingras est ingénieur et estimateur pour Équipements Cardinal depuis 23 ans.

Depuis les dernières semaines, il doit constamment ajuster le prix de ses soumissions avec les fluctuations du prix de l’acier.

On dirait qu’il y a une rareté de l’acier sur le marché et on a une demande incroyable de nos clients pour des soumissions. Ça fait une pression sur le vendeur aussi, car le client doit composer avec des hausses de prix qui sont toutes aussi vertigineuses qu’elles le sont pour nous, explique M. Gingras.

Équipements Cardinal, à Angliers au Témiscamingue, fabrique des machines qui servent à la transformation du bois, que ce soit la biomasse, le bois d’œuvre et le bois franc.

En raison de la grande demande du marché de la rénovation et de la construction, ces équipements sont aussi très sollicités.

La base de nos équipements, c’est tout en acier. S’il y a une effervescence chez les producteurs de bois, ça fait une pression sur le marché de l’acier, confirme André-Hugues Gingras.

Disponibilité de la matière

Chez Métal Marquis à La Sarre, l’acier fait partie des matières premières de l’entreprise. La disponibilité de ce métal représente aussi un enjeu.

Il y a des types de profilés que ça va être plus long, il y en a d’autres qu’on n’est pas capable d’avoir des dates de livraison. Il y a des matériaux qu’on sait qu’on utilise plus régulièrement qu’on va stocker plus en inventaire pour ne pas avoir de problèmes, relate le directeur général de Métal Marquis, Patrick Perreault.

À l’instar du bois d’œuvre, les prix de l’acier peuvent changer d’un jour à l’autre. Les soumissions deviennent valides pour une très courte durée.

Les fournisseurs d’acier nous envoient une soumission pour des prix d’acier et ce prix est disponible seulement pour quelques jours. Ça met beaucoup de pression pour être capable de respecter les offres qu’on fait à nos clients, ajoute Patrick Perreault.

Les entreprises ajoutent que le prix de l’acier représente un défi supplémentaire, elles qui composent déjà avec une pénurie de main-d’œuvre importante.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !