•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux députés accusés après avoir assisté à un service religieux bondé

La police dit cibler les organisateurs d’une messe qui s'est tenue à l’église Church of God Restoration dimanche dernier.

Le député Randy Hillier, à gauche, et le député Derek Sloan flanquent le pasteur de l’église Church of God Restoration, Henry Hildebrandt.

Le député Randy Hillier, à gauche, et le député Derek Sloan aux côtés du pasteur de l’église Church of God Restoration, Henry Hildebrandt, après un service religieux dimanche. Les deux politiciens font partie des personnes accusées d'avoir enfreint les règlements de confinement de l'Ontario.

Photo : Facebook.com/ontariocog

Radio-Canada

Deux politiciens font partie des personnes accusées d'avoir assisté à une messe très achalandée à Aylmer, en Ontario, à l’église Church of God Restoration, qui a contrevenu aux restrictions en place qui visent à limiter la propagation de la COVID-19.

Le député fédéral Derek Sloan et le député provincial Randy Hillier, qui représentent tous deux des circonscriptions de la région de Kingston à titre d'indépendants, doivent comparaître devant le tribunal des infractions provinciales du comté d'Elgin en juin, a appris CBC News.

Cinq personnes devant une foule.

Le député provincial Randy Hillier (deuxième à partir de la gauche), le député fédéral Derek Sloan (au centre) et l'infirmière de London Kristen Nagle (quatrième), tous connus pour leur position contre les mesures sanitaires, étaient sur place dimanche.

Photo : The Church of God at Aylmer/Facebook

Les deux politiciens, qui ont souvent exprimé leur opposition aux mesures de santé publique sur la COVID-19, ont assisté à une messe très achalandée dimanche dernier à Aylmer, ville du Sud-Est de l'Ontario.

Derek Sloan, Randy Hillier, et huit autres personnes ont été inculpés après le service. L'église, en tant que société, a également été accusée de ne pas avoir respecté la Loi sur la réouverture de l'Ontario.

S'ils sont reconnus coupables, M. Sloan et M. Hillier pourraient être condamnés à une amende pouvant s'élever jusqu'à 100 000 $ chacun ou à passer jusqu'à un an en prison. Les deux hommes ont confirmé qu'ils comptent contester les accusations.

Les sociétés qui contreviennent à la Loi sur la réouverture de l'Ontario peuvent faire face à des amendes allant jusqu'à 10 millions de dollars.

Une église qui a souvent défié les règles

Des centaines de personnes ont assisté à la messe de dimanche sans masques ni distanciation physique entre les paroissiens.

Derek Sloan, qui a été expulsé du caucus conservateur par le chef Erin O'Toole en janvier pour avoir accepté un don d'un suprémaciste blanc, a déclaré aux paroissiens présents dimanche dernier qu'il était béni et honoré d'assister à la messe.

Le député fédéral Derek Sloan avec un couvre-visage porté sous le nez.

Derek Sloan avait participé à la dernière course à la direction du PCC, terminant quatrième.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Mardi après-midi, Derek Sloan a déclaré qu'il n'avait pas encore reçu sa convocation au tribunal et a ajouté qu’il compte absolument lutter contre cela. Le gouvernement a peur de débattre ce genre d’affaire devant les tribunaux. Je soupçonne qu'il ne veut pas débattre des preuves et de la constitutionnalité de ses mesures de confinement, alors il préfère cette tactique pour créer de la peur.

M. Sloan a confirmé qu'il s’est rendu à plusieurs rassemblements la fin de semaine dernière, entre autres à Barrie, Stratford et Chatham, ainsi qu'au service religieux d'Aylmer, dimanche.

Je crois que ce confinement que nous vivons sera considéré comme l'un des plus grands échecs politiques en temps de paix de l'histoire du Canada, a-t-il déclaré.

Un homme avec des lunettes.

Randy Hillier est le député provincial indépendant pour la circonscription de Lanark—Frontenac—Kingston.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

De son côté, Randy Hillier a également déclaré qu'il n'avait pas encore reçu de convocation détaillant les accusations portées contre lui, mais précise qu'il compte les contester.

Je contesterais ces accusations pour des motifs constitutionnels et j'ai déjà dit clairement que nous devons porter ce genre de causes devant un tribunal le plus rapidement possible. C'est d'ailleurs pourquoi je m'engage dans de la désobéissance civile, afin que ce genre de débat puisse être mené, a expliqué le député provincial de Lanark—Frontenac—Kingston.

Le pasteur de l’église Church of God Restoration, Henry Hildebrandt, a qualifié les autres leaders religieux qui n'ouvriront pas leurs lieux de culte de dos de nouilles [noodle-backs], pendant son sermon enflammé où il a encouragé la désobéissance civile et la résistance non violente aux mesures qui visent à limiter la propagation de la COVID-19.

Nous ne nous mettrons pas à genoux. Chaque personne dans cette pièce, je vous admire pour votre prise de position, a prêché le pasteur Hildebrandt.

D'autres individus font face à des accusations criminelles

En Ontario, les lieux de culte peuvent accueillir un maximum de 10 personnes à la fois en vertu des mesures de confinement actuelles.

En plus des six personnes accusées d'infractions provinciales pour avoir enfreint l'ordonnance sanitaire, trois personnes font face à des accusations criminelles liées au service qui a eu lieu à Aylmer dimanche dernier.

Un homme et une femme ont été accusés d'entrave au travail des policiers et un homme a été accusé de voies de fait après avoir prétendument tenté d’intimider un journaliste.

Avec des informations de Kate Dubinski, de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !