•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le comité des usagers croit à l'urgence des travaux à l'Hôpital de Jonquière

L'Hôpital de Jonquière à partir de l'entrée des ambulances près de l'urgence.

Le gouvernement de la CAQ s'est engagé à investir 50 millions de dollars pour la refonte de l'urgence de l'Hôpital de Jonquière.

Photo : Radio-Canada / Gilles Munger

Radio-Canada

Le comité des usagers de l'Hôpital de Jonquière demande au gouvernement Legault d'accélérer le projet de reconstruction de l'urgence du centre hospitalier.

Le projet de réfection, annoncé il y a plus de deux ans, affiche six mois de retard sur l’échéancier initial. Le ministère de la Santé et des Services sociaux a le plan fonctionnel en main, mais n'a toujours pas autorisé la commande des plans et devis pour ce projet de 50 millions de dollars.

La présidente du Comité des usagers de Jonquière, Nicole Tremblay, estime que la situation est telle que les installations, désuètes, pourraient compromettre la santé des usagers. Il y aurait déjà menace à la confidentialité des dossiers, selon ce que rapporte la présidente, en raison de la promiscuité des lieux.

Personnellement, j'aime beaucoup mieux aller à l'urgence de l'Hôpital d'Alma parce que c'est beaucoup mieux organisé. J'ai accompagné ma fille quelques fois durant les mesures sanitaires. C'est tellement compliqué […], affirme Nicole Tremblay.

La réponse, plutôt vague, de la ministre responsable de la région, Andrée Laforest, laisse la présidente du comité sur son appétit. Lundi, la ministre a expliqué que le projet de réfection est retardé en raison de la pandémie, mais que le gouvernement a l’intention de respecter l’échéancier. Celui-ci prévoit la livraison d’une urgence trois fois plus grande en 2024.

Ça n’empêche pas le gouvernement de dire oui au projet qui est présenté [par le CIUSSS], puis de commencer les travaux et commencer à brasser tout ça. Parce que de toute façon, d'après ce que j'ai compris dans leur présentation, tout est pas mal réfléchi et pensé. Il leur reste juste à actualiser tout ça , ajoute Nicole Tremblay.

Le comité entend analyser les moyens qu’il peut prendre pour faire monter la pression d’un cran et faire en sorte que Québec inscrive la réfection de l'urgence de Jonquière dans la liste de ses priorités pour relancer l’économie.

D’après le reportage de Gilles Munger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !