•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccin : plus de 23 000 plages horaires toujours disponibles en mai au Bas-Saint-Laurent

Une affiche indique la direction du centre de vaccination contre la COVID-19 de Rimouski, le 26 mars 2021.

Le centre de vaccination de Rimouski

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent indique que 23 300 plages horaires sont toujours disponibles pour ceux qui désirent prendre rendez-vous pour recevoir une dose de vaccin contre la COVID-19 en mai dans la région.

En conférence de presse mardi matin, la directrice régionale de la vaccination COVID, Murielle Therrien, a affirmé que 17 000 plages horaires sur les 40 000 prévues pour mai avaient déjà trouvé preneur et qu'il reste donc amplement de plages horaires disponibles pour les personnes des groupes ciblés qui désirent se faire vacciner.

Mme Therrien a invité les personnes âgées de 60 ans et plus, les travailleurs essentiels des secteurs de l'éducation ou de la sécurité publique, les personnes atteintes de maladies chroniques, les personnes handicapées et leurs proches aidants à prendre rendez-vous pour la vaccination.

Prenez un rendez-vous. C’est le seul moyen de se protéger en tant que population et de voir la lumière au bout du tunnel.

Une citation de :Murielle Therrien, directrice de la vaccination COVID au Bas-Saint-Laurent

Murielle Therrien a soutenu que les citoyens de 60 ans et plus répondent bien à l'appel à la vaccination, malgré le fait que 55 % seulement de cette tranche de population ait reçu une première dose de vaccin jusqu'à maintenant.

Près du quart de la population du Bas-Saint-Laurent a 65 ans ou plus, selon les données de l'Institut de la statistique du Québec.

Couverture vaccinale au Bas-Saint-Laurent

Personnes âgées de 80 ans et plus :
vaccinées à plus de 90 %

Personnes âgées de 70 ans et plus :
vaccinées à plus de 85 %

Personnes âgées de 60 ans et plus :
vaccinées à plus de 55 %

Personnes de tous âges confondus :
vaccinées à 35,3 %

Moyenne provinciale, tous âges confondus :
vaccinées à 33,7 %

Selon Murielle Therrien, le nombre de personnes vaccinées est relativement le même dans chacune des huit MRC du Bas-Saint-Laurent.

Mme Therrien juge que la situation n'est pas anormale, même si la région vit actuellement ses pires moments depuis le début de la pandémie.

Pour le moment, on n'est pas dans une inquiétude en ce qui a trait à notre tranche d'âge des 60-69 ans. On va vraiment faire de la promotion pour les inviter à prendre des rendez-vous. Mais on est beaucoup plus en observation pour voir quelle tangente on va avoir via ce groupe d'âge là, a-t-elle soutenu.

Murielle Therrien a précisé que des rendez-vous sont notamment offerts en soirée et pendant les fins de semaine pour mieux accommoder les travailleurs.

Élargissement de la vaccination à d'autres groupes d'âge?

Lorsqu'on lui a demandé si la vaccination pourrait être ouverte à des résidents plus jeunes, Mme Therrien a répondu que le CISSS du Bas-Saint-Laurent est dépendant des annonces ministérielles à ce sujet et qu'il ne peut pas décider d'élargir la vaccination sans directive du ministère de la Santé et des Services sociaux.

Elle estime toutefois que des annonces concernant l'élargissement de la vaccination à d'autres tranches de la population devraient être faites prochainement.

À ce sujet, le premier ministre François Legault a indiqué en point de presse mardi après-midi que la vaccination sera bientôt offerte à la population générale.

Une femme vaccine une autre femme sur la glace du Colisée Béton provincial, à Matane.

Mme Therrien a rappelé que des centres de vaccination sont ouverts dans les huit MRC de la région, comme ici, à Matane.

Photo : Radio-Canada / Boris Firquet

La directrice de la vaccination COVID pour la région a rappelé que des centres de vaccination sont ouverts dans les huit MRC du Bas-Saint-Laurent.

Mme Therrien a ajouté que 10 000 vaccins contre le coronavirus doivent être administrés cette semaine au Bas-Saint-Laurent.

Ce sont majoritairement des doses de vaccin de Pfizer et de Moderna qui seront inoculées cette semaine.

Les réserves d'AstraZeneca ont été écoulées dans les derniers jours. Ces doses de vaccin d'AstraZeneca ont permis de vacciner des personnes de 45 ans et plus, mais les vaccins des autres entreprises sont destinés à des clientèles de plus de 60 ans ou plus à risque pour le moment.

Cible de 75 % pour le 24 juin

Murielle Therrien a souligné que la cible du CISSS du Bas-Saint-Laurent pour la proportion de résidents de la région qui auront reçu une première dose de vaccin contre la COVID-19 au 24 juin est de 75 %.

On va mettre tout ce qu'il faut, avec nos arrivages. On va travailler fort pour atteindre cette cible-là.

Une citation de :Murielle Therrien, directrice de la vaccination COVID au Bas-Saint-Laurent

Selon elle, cette cible est atteignable, si le rythme de vaccination se maintient. Elle a rappelé que 35,3 % de la population de la région a déjà reçu une première dose de vaccin.

Les travailleurs de la santé présents pour la vaccination

Mme Therrien a mentionné que plus de la moitié du personnel de la santé du CISSS, soit 55 % de ces travailleurs, a maintenant reçu une première dose de vaccin.

Murielle Therrien a expliqué que les travailleurs de la santé sont vaccinés par phase et que tous n'ont pas encore eu accès à la vaccination, ce qui explique le taux de 55 %.

Elle a aussi précisé que le pourcentage des employés qui refusent la vaccination au CISSS est de 7 à 8 %.

Ce sont donc 5900 travailleurs de la santé qui ont reçu une première dose de vaccin jusqu'à maintenant.

Des travailleurs de la santé à l'oeuvre dans un centre hospitalier.

Les travailleurs des urgences, des CHSLD et ceux qui travaillent dans les zones chaudes destinées aux patients atteints de la COVID-19 ont été vaccinés en priorité. (Archives)

Photo : iStock

Pour le moment, les employés visés par la première phase de vaccination, soit ceux qui œuvrent dans les secteurs des soins critiques, des urgences, dans les CHSLD ou dans les unités de soins destinés aux patients atteints de la COVID-19, ont reçu une première dose.

Les travailleurs visés par la seconde phase de vaccination commencent graduellement à recevoir une dose de vaccin.

Deuxièmes doses à venir dans les CHSLD et les résidences pour aînés

Selon Mme Therrien, les résidents des CHSLD de la région doivent tous recevoir leur deuxième dose de vaccin d'ici la moitié de la semaine prochaine.

Le CISSS planifie présentement les rendez-vous pour l'inoculation des secondes doses des résidents des ressources intermédiaires, des autres résidences pour aînés et des travailleurs de la santé qui ont reçu leur première dose de vaccin vers le mois de janvier.

Elle a affirmé que, dans tous les cas, la période d'un peu moins de quatre mois maximum entre les deux doses sera respectée.

Avec la collaboration de Denis Leduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !