•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Septiliens pourront avoir des poules dès juin

Environ trente permis seront délivrés cette année.

Des oeufs de couleurs variées dans un petit poulailler.

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, insiste sur le fait que ce règlement est un projet pilote.

Photo : Radio-Canada / Olivia Laperriere-Roy

Radio-Canada

Les Septiliens pourront avoir des poules sur leur terrain dès le mois de juin.

Lors du conseil municipal de lundi soir, la Ville a signifié son intention d’adopter un règlement qui encadrera un projet pilote pour la garde de poules pondeuses.

Une trentaine de permis seront délivrés cette année et une formation sera obligatoire pour les résidents qui en feront la demande.

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, insiste sur le fait que ce règlement est un projet pilote.

On veut commencer avec ça et on verra comment ça va évoluer, parce qu'il y a des choses à faire. D'abord on veut voir comment les gens vont répondre aux exigences qu’on met en place. Des exigences qui vont nous rassurer au niveau de la santé et de la quiétude parce que tout ça, on ne fait pas ça sur le coin de la table, avertit le maire.

Il y a des règles qui existent au niveau du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec. Et au niveau de la santé, il faut prendre des précautions, donc les choses vont être bien encadrées, assure Réjean Porlier.

Rappelons que la présence de poules à Sept-Îles fait l’objet de débats depuis 2017.

Une pétition qui réclamait le droit d’avoir des poules avait recueilli plus de 500 signatures au printemps 2020.

Le règlement officiel devrait être adopté en mai.

Avec les informations de Marie Kirouac-Poirier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !