•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toyota rachète l'unité de conduite autonome de Lyft pour 550 M$ US

Une affiche sur le bord d'une rue

Une affiche du service de transport Lyft, à l'aéroport international de Los Angeles

Photo : Getty Images / Mario Tama

Agence France-Presse

Toyota tisse sa toile dans les véhicules autonomes : le géant japonais de l'automobile a annoncé lundi le rachat pour 550 millions de dollars américains de la division dédiée à ce domaine de la plateforme américaine de VTC Lyft.

L'unité de Lyft dans la voiture autonome, connue sous le nom de Level 5 et comptant 300 employés, sera intégrée à Woven Planet Holdings, une filiale de Toyota consacrée à l'innovation qui montera une équipe de 1200 personnes dans les technologies de conduite autonome au Japon, aux États-Unis et en Grande-Bretagne, selon un communiqué commun.

Lyft recevra quelque 550 millions de dollars américains en espèces, dont 200 millions payés d'avance et 350 millions échelonnés sur cinq ans.

Le rachat de Level 5 marque le premier accord majeur de Woven Planet, selon le communiqué. Cette nouvelle entité de Toyota, dont l'activité opérationnelle a commencé début 2021, vise à décloisonner la recherche et le développement dans des secteurs liés comme les véhicules autonomes, la robotique et les villes intelligentes.

Le chantier de son projet phare, Woven City (ville tissée, en anglais), a été lancé en février. Cette ville-laboratoire, construite sur le site d'une usine désaffectée de Toyota au pied du mont Fuji au Japon, permettra à l'avenir de développer et de tester des technologies en vie réelle.

D'ici 4 à 5 ans, environ 360 ingénieurs et inventeurs devraient former le premier groupe d'habitants de Woven City, a précisé à l'AFP une porte-parole de Woven Planet.

L'acquisition de Level 5 fait avancer notre projet de développer la mobilité la plus sûre du monde, a dit le patron de Woven Planet, James Kuffner, cité dans le communiqué.

Cette transaction, qui devrait être finalisée au troisième trimestre de cette année, permet de réunir la vision, le talent, les ressources et l'engagement nécessaires pour faire progresser la mobilité propre et autonome à l'échelle mondiale, a estimé de son côté le patron de Lyft, Logan Green.

Uber, grand concurrent de Lyft aux États-Unis, a aussi vendu fin 2020 sa division de technologies de conduite autonome, reprise par une entreprise émergente de la Silicon Valley, Aurora Innovation. Cette société est soutenue par Amazon et est aussi partenaire de... Toyota.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !