•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Frances McDormand et Anthony Hopkins marquent la soirée des Oscars

Frances McDormand a intégré dimanche soir l'élite du cinéma mondial en remportant le troisième Oscar de sa carrière.

Deux femmes sourient, chacune tient un trophée dans ses mains. Elles sont debout devant un mur où l'on devine l'inscription OSCAR en lettres or.

Frances McDormand et Chloé Zhao posent avec leurs statuettes.

Photo : Getty Images / Pool

Radio-Canada

Les deux artistes qui ont gagné les prix de la meilleure actrice et du meilleur acteur dimanche n’en sont pas à leur première statuette. Frances McDormand, vedette du film Nomadland, a intégré dimanche soir l'élite du cinéma mondial en remportant le troisième Oscar de sa carrière, alors qu’Anthony Hopkins, absent de la cérémonie, a été oscarisé pour la deuxième fois.

Frances McDormand est seulement la septième à intégrer la courte liste des actrices et acteurs ayant gagné au moins trois Oscars. Katharine Hepburn domine avec quatre statuettes dorées au total. Les autres membres de ce club très restreint sont Meryl Streep, Ingrid Bergman, Jack Nicholson, Daniel Day Lewis et Walter Brennan. Ce dernier a réussi à remporter trois Oscars en moins de cinq ans entre 1937 et 1941.

L'actrice est sur une scène, souriante, et tient un micro. On voit une femme derrière elle avec une robe beige.

L'actrice principale de « Nomadland », Frances McDormand, qui a obtenu l'Oscar de la meilleure actrice

Photo : La Presse canadienne

Je n'ai pas de mots, a lancé l'actrice de 63 ans en recevant la statuette dorée.

Une actrice qui ne se prend pas pour une vedette

Frances McDormand s'est fait une spécialité de ces rôles de femmes éprouvées par la vie, essentiellement dans des films indépendants et souvent réalisés par les frères Ethan et Joel Coen. Elle est d’ailleurs mariée avec Joel Coen depuis 1984. Son personnage de Fern dans Nomadland ne déroge pas à la règle.

Frances McDormand avait reçu son premier Oscar en 1997 pour son interprétation de Marge Gunderson, policière à un stade avancé de sa grossesse dans Fargo. Le deuxième ne date que de 2018, pour son rôle de mère cherchant désespérément à obtenir justice pour le viol et le meurtre de sa fille dans Three Billboards : les panneaux de la vengeance (Three Billboards Outside Ebbing, Missouri).

L'actrice tient dans ses mains son trophée et sourit.

L'actrice Frances McDormand remporte son deuxième oscar en 2018.

Photo : Associated Press / Eric Jamison

Malgré la quarantaine de films à son actif, l'actrice a souvent plaisanté sur le fait qu'elle ne se considérait pas comme une vedette de cinéma.

Parmi tous les rôles qu'elle a endossés, c'est peut-être celui de Fern, de Nomadland, dont Frances McDormand se sent le plus proche. J'ai dit à mon mari que, quand j'aurai 65 ans, j'allais changer mon nom en Fern, me mettre à fumer des Lucky Strike, à boire du Wild Turkey et à rouler avec mon véhicule récréatif, a mentionné la comédienne lors de la première projection du film en Californie l'an dernier.

Anthony Hopkins absent

Alors que le favori pour l’Oscar du meilleur acteur était Chadwick Boseman, qui a gagné le Golden Globe et un prix BAFTA pour le film Le blues de Ma Rainey, c’est plutôt Anthony Hopkins qui a remporté le prix.

Absent de la soirée, comme il l’était aussi de la soirée des prix BAFTA, où il a gagné le prix du meilleur acteur, il devient, à 83 ans, l'acteur le plus âgé à recevoir cette récompense. Elle lui a été octroyée pour son rôle de vieil homme sombrant dans la démence dans le film franco-britannique The Father.

Anthony Hopkins s’est dit très surpris de ce prix lors d’un message vidéo de remerciements diffusé sur Instagram lundi matin de son Pays de Galles natal. Il a aussi rendu hommage à Chadwick Boseman, qui a succombé à un cancer du côlon à l'âge de 43 ans en 2020.

Florian Zeller, l'auteur français de 41 ans qui a remporté l'Oscar de la meilleure adaptation pour le scénario de son premier film, The Father, tiré de sa pièce de théâtre, Le père, a rendu hommage à Anthony Hopkins en recevant son Oscar. J'ai écrit le script pour lui, a-t-il dit. Pour moi, c'est le plus grand acteur vivant.

La cote d’écoute s’effondre

Organisée à la gare Union Station de Los Angeles, cette 93e cérémonie des Oscars n’a pas séduit le public. La cote d’écoute a plongé, avec seulement 9,85 millions de personnes devant leur téléviseur aux États-Unis.

Un chiffre en baisse de 58 % par rapport à l’année dernière. En février 2020, les Oscars avaient déjà enregistré la pire cote d’écoute de leur histoire. En 2014 encore, la soirée de gala attirait plus de 43 millions de téléspectateurs et téléspectatrices.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !