•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Levée de boucliers après l’annonce d’un nouveau refuge pour sans-abri à Timmins

La façade du refuge Living Space.

L'emplacement actuel du refuge sur la rue Cedar n'est pas adéquat pour répondre aux besoins.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Des citoyens de Timmins s’opposent au choix du nouvel emplacement du refuge Living Space, sur la rue Spruce Sud, en raison de la proximité d’un quartier résidentiel et du manque de consultations publiques.

Le déménagement a été rendu nécessaire car l’emplacement actuel ne répond plus aux besoins grandissants.

L'emplacement actuel est devenu trop étroit pour nos activités, explique le directeur général de Living Space, Jason Sereda.

Il souligne que la pandémie est en grande partie responsable de la croissance de la demande pour les services de l’organisme depuis un an.

À quelques jours du début du déménagement vers de plus grands locaux, l'annonce ne fait toutefois pas que des heureux.

Lisa Dagenais, une résidente du quartier où se trouvera le nouveau refuge, a lancé une pétition qui demande à la Ville d’empêcher le déménagement.

Elle précise d'entrée de jeu qu’elle approuve l’ouverture d’un nouveau refuge, mais pas à cet endroit.

Je suis une grand-mère et je m’occupe de mes trois petits-enfants. J’étais vraiment très inquiète de ce qui va se passer dans le quartier et pour la sécurité de ma famille avec l’arrivée de Living Space à cet endroit.

Une citation de :Lisa Dagenais, résidente de Timmins

Elle souligne qu’il y a des problèmes de vandalisme au refuge. Ils ne peuvent même pas empêcher leur propriété d’être vandalisée.

Elle soutient que personne n’est venu consulter les résidents du quartier avant de prendre une décision. La communauté a l’impression que ça s’est fait dans leur dos.

La pétition, créée le 24 avril, a recueilli un peu plus de 1100 signatures en date de lundi.

Lynn Gagnon, qui habite dans un autre secteur de la ville, croit elle aussi que l’emplacement n’est pas adéquat et que la population a été mise devant le fait accompli.

Vendredi, on a reçu l'information par Internet. Tout d'un coup, tout le monde était très concerné par ce qui allait arriver.

Une citation de :Lynn Gagnon, résidente de Timmins

Nous avons absolument besoin d’un refuge pour sans-abri dans la ville de Timmins, mais il y a de meilleurs choix pour l’emplacement plutôt que près d’un secteur où vivent plusieurs familles, dit-elle.

Elle souligne que le refuge actuel de Living Space a créé de nombreux problèmes qui n’ont pas été résolus. Le déplacer dans une zone encore plus résidentielle, ce n’est vraiment pas une bonne idée.

Les autorités défendent leur choix

Brian Marks, le directeur administratif du Conseil d’administration des services sociaux du district de Cochrane (CASSDC), indique qu’il n’y a pas eu de consultation publique, car aucun changement de zonage n’était nécessaire.

Cette opposition au refuge démontre qu'on a encore beaucoup de sensibilisation à faire pour lutter contre le sans-abrisme, dit M. Marks.

J’ai lu le premier commentaire dans la pétition, qui propose un bâtiment entouré de clôtures. Ça illustre toutes les incompréhensions par rapport à l’itinérance.

Une citation de :Brian Marks, directeur administratif du Conseil d’administration des services sociaux du district de Cochrane

Il s'engage d'ailleurs à discuter avec les résidents dans les prochaines semaines.

La conseillère municipale et membre du CASSDC Michelle Boileau affirme qu’elle n’est pas vraiment surprise par la réactions de certains.

Michelle Boileau assise à un bureau.

Michelle Boileau, conseillère municipale de Timmins.

Photo : Facebook/Michelle Boileau

Je m’y attendais un peu, raconte-t-elle. On a eu une discussion [au sujet des préoccupations des résidents] lors d’une rencontre du CA.

Les membres du CASSDC ont jugé qu’il fallait tout de même aller de l’avant, en raison de l’urgence de la situation, explique Mme Boileau.

Je demande aux gens d'avoir un certain niveau d'empathie.

Une citation de :Michelle Boileau, conseillère municipale de Timmins

Le maire George Pirie affirme pour sa part par voie de communiqué que l’ouverture d’un refuge sur la rue Spruce est une bonne nouvelle pour la Ville de Timmins.

Ce nouvel emplacement offre une solution pour un espace plus grand et centralisé, avec la possibilité d'améliorer les services actuels. C'est un pas dans la bonne direction, écrit-il.

Living Space prévoit que le déménagement sera terminé d'ici le mois d'octobre. L’édifice sur la rue Cedar sera transformé en logements de transition supervisés.

Avec les informations de Bienvenu Senga

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !