•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean ne passera pas en zone jaune de sitôt

L'Abitibi-Témiscamingue est en zone orange, le Nord-du-Québec est au jaune alors que des mesures spéciales d'urgence sont en place en Outaouais.

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean est en zone orange.

Photo : Capture d'écran : Gouvernement du Québec

La région n’est pas près de passer du palier d’alerte orange au jaune. Le directeur régional de la santé publique, le Dr Donald Aubin, se montre très clair à ce sujet et affirme que le portrait actuel de situation fait en sorte que le Saguenay-Lac-Saint-Jean pourrait basculer en zone rouge à tout moment.

On est bien loin de la zone jaune en fait. On se situe à la limite entre l’orange et le rouge actuellement.  Pour le moment, déjà de maintenir l’orange, on est à la limite , a confirmé le grand patron de la santé publique régionale au cours d’une entrevue accordée à Radio-Canada lundi.

Lors de l’instauration des paliers d’alerte l’automne dernier, Québec utilisait la moyenne sur sept jours des nouveaux cas par million d’habitants. Entre 20 et 60, c'était le palier jaune, entre 60 et 100 l'orange et finalement le rouge à 100 et plus.

Au plus fort de la 3e vague au Saguenay-Lac-Saint-Jean, le nombre de nouveaux cas par million d’habitants a atteint 137,2. C’était le 21 mars dernier. Pendant deux jours consécutifs, la région avait recensé 53 et 46 nouveaux cas respectivement. Depuis ce temps, la moyenne oscille autour de 100 cas par million d’habitants.

À titre indicatif, lundi, la moyenne s’établissait à 95,4, soit tout juste sous la limite de la zone rouge, comme l’a indiqué Donald Aubin.

Il faut cependant mettre les choses en perspective et se rappeler que les paliers d'alerte étaient aussi déterminés en fonction de la situation épidémiologique et du nombre d’hospitalisations. Il y a présentement huit personnes soignées pour la COVID-19 à l’Hôpital de Chicoutimi. Au plus fort de la 2e vague, il y avait plus de 70 personnes hospitalisées dans différents hôpitaux de la région.

La stabilité de la courbe inquiète la santé publique

Au cours des dernières 24 heures, 22 cas de COVID-19 se sont ajoutés au bilan régional. La situation tend à se stabiliser, ce qui inquiète les autorités régionales de santé publique, qui aimeraient plutôt assister à une baisse de la courbe.

Quand on constate qu’il n’y a pas de diminution alors que tout le Québec est en train de baisser ou à peu près, cette stabilité-là, qui peut être rassurante en apparence, me questionne un peu. J’aimerais mieux qu’on soit en diminution comme le restant du Québec. Je pense qu’il faut vraiment continuer toutes nos mesures pour parvenir à baisser notre courbe nous aussi.

Une citation de :Dr Donald Aubin, directeur régional de la santé publique

Quant à l’accueil de patients de l’extérieur atteints de la COVID-19 en raison d’une surcharge dans certains secteurs, Donald Aubin ne peut dire si cette situation est envisagée à ce stade.

Vaccination

Plus de 100 000 personnes ont reçu une dose de vaccin contre le coronavirus au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Bien que la campagne progresse bien, le Dr Aubin confirme qu’il y a loin de la coupe aux lèvres en ce qui a trait à un retour à la vie normale .

Le retour à la normale, il va être très progressif. Il ne faut pas penser que quand on aura fini la vaccination, tout d’un coup, c’est fini. Au contraire, on va avoir à maintenir certaines mesures. On va les maintenir. Il va y avoir sûrement des adoucissements, mais il va falloir maintenir des mesures parce qu’il va y avoir la circulation du virus. On est à la merci de l’apparition de variants qui peuvent être de toutes sortes, donc il faut être très prudents , implore-t-il.

Avec Roger Lemay

À lire aussi :

Trop de télémédecine?

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !