•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet d'hôtel et de centre des congrès mis sur pause à Trois-Pistoles

L'hôtel aurait pris place sur ce terrain.

Les terrains visés par ce projet et qui sont maintenant à vendre se situent à l'intersection de la route 132 et 293 à Trois-Pistoles. (archives)

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Radio-Canada

Le promoteur d'un projet d'hôtel et d'un centre des congrès à Trois-Pistoles, David Duperron, mettra en vente ses terrains aux abords de la route 132 d'ici quelques semaines. L'homme d'affaires et le maire, Jean-Pierre Rioux, soulignent toutefois qu'ils croient toujours en la viabilité du projet.

David Duperron se donne jusqu'en novembre prochain pour voir s'il peut se trouver un partenaire d'affaires ou attirer un entrepreneur avec plus d'expérience dans le domaine hôtelier pour concrétiser le projet.

Selon lui, la dernière année lui aura permis de beaucoup réfléchir au projet. Il estime que les garanties exigées par les banques dans les prochains mois seront importantes pour obtenir un prêt.

Oui, la pandémie joue, mais en même temps, la pandémie rend encore plus fort l'attrait de la région, soutient le promoteur au sujet des raisons qui l'ont poussé à mettre ses terrains en vente.

David Duperron continue d'appuyer la création d'un centre de congrès. Les membres de la MRC des Basques souhaitent la réalisation de ce projet depuis quelques années.

Le maire de Trois-Pistoles, Jean-Pierre Rioux.

Le maire de Trois-Pistoles, Jean-Pierre Rioux, affirme que le projet est toujours sur la table. (archives)

Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Le maire de Trois-Pistoles, Jean-Pierre Rioux, demeure optimiste et assure que le projet n'est pas abandonné, même si le promoteur a mis en vente une partie de son terrain.

M. Rioux espère que le gouvernement du Québec aidera la MRC des Basques à financer la construction de cet hôtel qui pourrait accueillir des congressistes. 

Les études de marché sont faites, tout est là. Une fois que notre projet de salle communautaire sera accepté et mis de l’avant, c’est là qu’on va travailler avec M. Duperron pour trouver des actionnaires potentiels dans le Bas-Saint-Laurent ou sur la Côte-Nord qui souhaiteraient investir dans ce projet d'hôtellerie. C'est là qu’on est rendu, affirme le maire.

Tel que projeté, le centre de congrès aurait eu une capacité d'accueil de 300 places, tandis que l'hôtel adjacent aurait disposé d'une cinquantaine de chambres.

Le projet était d'abord prévu en juin 2019 et n'a toujours pas reçu le financement nécessaire à sa réalisation.

D'après les informations de Patrick Bergeron et de Félix Lebel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !