•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les puits orphelins pourraient créer une nouvelle richesse en Alberta

Un puits orphelin.

Selon le nouveau rapport, il y a plus de 95 000 puits inactifs en Alberta.

Photo : Kyle Bakx/CBC

Radio-Canada

Des milliers de sites pétroliers et gaziers inactifs pourraient constituer une occasion sur le plan économique importante pour l’Alberta, si la province facilite leur transformation, selon un rapport préparé par Energy Futures Lab et la Canada West Foundation, un groupe de réflexion sur les politiques publiques.

Il y a des entrepreneurs qui essaient de réutiliser les anciennes infrastructures pétrolières et gazières à de nouvelles fins et ce qu'ils découvrent, c'est qu'il existe un certain nombre d'obstacles, dit Julie Rohl, d'Energy Futures Lab.

L'un d'eux n'est que le bourbier de l'environnement réglementaire et la façon dont ces sites sont gérés et réglementés par un certain nombre d'organismes de réglementation différente, ajoute-t-elle.

« Une variété d'occasions »

L'Alberta comptait plus de 2600 sites pétroliers et gaziers orphelins au 1er avril, des installations qui n'ont pas été assainies par leurs propriétaires souvent en faillite. Il y a près de 3400 pipelines orphelins devant être déclassés.

Il y a plus de 95 000 puits inactifs en Alberta, selon le rapport.

Par ailleurs, ceux-ci peuvent représenter une énorme responsabilité financière et environnementale pour les pouvoirs publics, mais ces infrastructures dormantes représentent également une variété d'occasions sur le plan économique.

Certains pourraient, entre autres, être de bons candidats pour une réutilisation pour d'autres utilisations énergétiques, notamment la géothermie, le microsolaire, l'hydrogène, la récupération de lithium ou d'autres minéraux, ou la capture et le stockage du carbone .

Un chevalet de pompage près de Cremona, au sud de l'Alberta.

L'Alberta comptait plus de 2600 sites pétroliers et gaziers orphelins au 1er avril.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

La découverte de nouvelles utilisations pour les anciennes infrastructures énergétiques créera des emplois, aidera à diversifier l'économie, créera de nouvelles occasions sur le plan économique pour les propriétaires fonciers et allégera le fardeau des contribuables en ce qui concerne la responsabilité de ces sites, avance le rapport.

Rapport d'examen de la province

Le rapport appelle les décideurs à prendre des mesures législatives et demande une meilleure coordination entre les organismes de réglementation.

Des participants de l’industrie pétrolière, de nouvelles entreprises énergétiques, des propriétaires fonciers, des cabinets d'avocats y ont, entre autres, contribué.

La ministre de l'Énergie de l'Alberta, Sonya Savage, a dit que le ministère examinait le rapport et ses recommandations.

Le gouvernement continue de travailler sur un certain nombre de priorités évoquées dans le rapport , a-t-elle déclaré dans un communiqué envoyé par courriel.

Cela comprend la modernisation du cadre de gestion de la responsabilité pétrolière et gazière, l'élaboration d'un cadre de politique géothermique et la mise à jour et la modernisation de la tenure minière et des cadres réglementaires, a-t-elle ajouté.

Nous nous félicitons de la poursuite des discussions sur ces questions importantes.

Une citation de :Sonya Savage, ministre de l'Énergie de l'Alberta

Avec les informations de Tony Seskus

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !