•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Record de 63 nouveaux cas et restrictions étendues en Nouvelle-Écosse

Des gens font la file d'attente sur un terrain sportif.

Une file d'attente pour un dépistage de la COVID-19 au Centre communautaire Dartmouth Est, en Nouvelle-Écosse, le 25 avril 2021.

Photo : Radio-Canada / Mark Doiron

Radio-Canada

Inquiet d’une possible transmission communautaire de la COVID-19 à l’extérieur de la grande région d’Halifax, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a étendu, dimanche après-midi, certaines des mesures annoncées la semaine dernière pour contenir le virus.

La province a signalé dimanche 63 nouveaux cas de COVID-19, un record pour une seule journée. 

Le précédent sommet de 55 nouveaux cas avait été établi le 23 avril 2020, alors que la province effectuait moins d'un millier de tests de dépistage par jour. En guise de comparaison, 7520 nouveaux tests de dépistage ont été analysés dans la seule journée de samedi, et près de 8000 la journée précédente.

En quatre jours, le dépistage de plus de 200 nouvelles infections est venu alourdir le bilan de la province. Le nombre de cas actifs de COVID-19 connu des responsables de santé publique est passé dimanche de 201 à 263, la province ayant confirmé le rétablissement d’un individu qui était atteint.

Cinq personnes atteintes de COVID-19 sont hospitalisées dimanche en Nouvelle-Écosse, le même nombre que samedi.


Nouvelles restrictions hors d'Halifax

Le gouvernement demande aux citoyens de ne pas se déplacer d’une région à l’autre et de limiter leurs déplacements à leur propre communauté, à moins que ce ne soit pour le travail, ou un rendez-vous médical.

Les rassemblements sont désormais limités à un maximum de 10 personnes, à l’intérieur comme à l’extérieur, dans tous les secteurs de la province qui n’étaient pas visés par des mesures de confinement.

Depuis vendredi dernier, les rassemblements doivent se limiter à 5 personnes au maximum, à l’intérieur et à l’extérieur, dans la municipalité régionale d'Halifax et les collectivités avoisinantes d'Ecum Secum, Elmsdale, Enfield, Hubbards, Lantz, Milford, Mount Uniacke, South Uniacke et Trafalgar.

Iain Rankin en conférence de presse.

Iain Rankin, premier ministre de la Nouvelle-Écosse, lors d'un point de presse sur la COVID-19, le 25 avril 2021 à Halifax.

Photo : Len Wagg / Gouvernement de la Nouvelle-Écosse

Toute personne participant à un rassemblement dépassant cette limite écopera désormais d’une amende de 2000 $. Le gouvernement double le montant des contraventions, après que 22 individus eurent écopé de 1000 $ d'amende chacun pour s'être trouvés à une fête dans la nuit de vendredi à samedi à Halifax.

Les mesures sont en vigueur au moins jusqu'au 20 mai.

Le virus s’étend et nous devons trouver une manière de le contenir. Les grands rassemblements en plein confinement n’aident pas, a dit sèchement le premier ministre Iain Rankin, lors d’un point de presse d’urgence organisé dimanche après-midi.

Trop de gens se déplacent d’une région à l’autre pour magasiner et pour d’autres motifs qui ne sont pas prioritaires en ce moment, a noté le docteur Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la province.

Municipalité régionale d’Halifax, Ecum Secum, Elmsdale, Enfield, Hubbards, Lantz, Milford, Mount Uniacke, South Uniacke,Trafalgar :

Rassemblements limités à 5 personnes, à l'extérieur et à l'intérieur.

Le service aux tables est interdit dans les restaurants.

De nombreuses entreprises - salons de coiffure, gymnases, etc. - sont fermées.

Les centres commerciaux et commerces de détail ne peuvent fonctionner qu'à 25 % de leur capacité habituelle.

Autres régions :

Rassemblements limités à 10 personnes, à l'extérieur et à l'intérieur.

Les personnes ne doivent pas se déplacer hors de leur collectivité, sauf pour le travail, l’école, la garderie; les rendez-vous médicaux; les obligations juridiques.


Transmission communautaire et grappe de cas sous surveillance

Il y a de la transmission communautaire dans la région centrale de la Nouvelle-Écosse, où se trouve la grande région d’Halifax, a réitéré dimanche le ministère de la Santé, dans un communiqué.

Pour l'instant, nous ne confirmons pas de signes de transmission communautaire hors de la zone centrale, a dit le Dr Robert Strang.

Cependant, la santé publique dit avoir repéré et surveiller attentivement une grappe de cas liée à des matchs de hockey joués les 17 et 18 avril à l'aréna de Membertou, une communauté autochtone du Cap-Breton, dans l'est de la province.

Le bâtiment du complexe sportif quelques jours avant son ouverture officielle.

Le complexe Membertou Sport and Wellness Centre, dans la Première Nation de Membertou en Nouvelle-Écosse, a ouvert ses portes en septembre 2016 et comprend notamment deux patinoires de même dimension que celles de la LNH et un centre d'entraînement du YMCA.

Photo : CBC / George Mortimer

La santé publique a publié un avis qui mentionne un risque élevé d'avoir été exposé au coronavirus au complexe sportif Membertou Sport & Wellness Centre, entre 18 h 15 et 22 h le 17 avril, et de 12 h 45 à 17 h 15 le 18 avril.

Toute personne qui s'est trouvée à cet endroit à ces dates et à ces heures doit s'isoler immédiatement et demeurer en quarantaine pendant 14 jours, même si un test de dépistage de la COVID-19 est négatif.


Robert Strang en conférence de presse.

Le docteur Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, le 25 avril 2021 à Halifax.

Photo : Len Wagg / Gouvernement de la Nouvelle-Écosse

Plus de dépistage, plus de cas

Des 63 nouveaux cas signalés dimanche, 57 ont été dépistés dans la zone centrale de la province, qui comprend la région d’Halifax.

Trois cas ont été dépistés dans l’est de la province, deux dans l’ouest et un dans le nord.

Selon le Dr Robert Strang, l’augmentation du nombre de cas ces derniers jours ne signifie pas l’échec des mesures actuelles, mais est au contraire une conséquence logique du dépistage accru qui se déroule.

Des gens font la file d'attente près d'un centre communautaire.

Une file d'attente pour un dépistage de la COVID-19 à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, le 25 avril 2021.

Photo : Radio-Canada / Mark Doiron

Le Dr Strang et le premier ministre Rankin ont louangé dimanche les Néo-Écossais qui répondent massivement aux appels de la santé publique et vont passer un test de dépistage.

Le médecin hygiéniste en chef s’attend à ce que le total quotidien de nouveaux cas demeure élevé pour encore quelques jours, d’ici à ce que la transmission du virus soit freinée.

Les autorités médicales ne précisent plus, comme elles le faisaient auparavant, ce qu’elles appellent la catégorie d’exposition, c’est-à-dire si le cas de COVID-19 est associé à un voyage ou à des contacts étroits. C’est à cause du nombre accru de cas qui font l’objet d’une enquête, affirment-elles.


Vaccination contre la COVID-19

Le ministère de la Santé en Nouvelle-Écosse ne met pas à jour ses statistiques sur la vaccination, la fin de semaine.

En date du jeudi 22 avril, au moins 260 788 Néo-Écossais avaient reçu au moins une dose d’un vaccin contre la COVID-19, et au moins 34 493 personnes avaient reçu deux doses.

La campagne de vaccination a récemment atteint un rythme record en Nouvelle-Écosse. En moyenne, la semaine dernière, de 13 000 à 16 500 personnes par jour étaient vaccinées.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.