•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des « chasseurs de vaccins » pour aider les Canadiens

Des doses du vaccin Pfizer-BioNTech contre la COVID-19 dans des plateaux.

L'Ontario n'a pas de système unique de prise de rendez-vous pour la vaccination.

Photo : CBC/Evan Mitsui

Radio-Canada

Un organisme bénévole utilise les réseaux sociaux pour aider les Canadiens admissibles à trouver un endroit pour se faire vacciner.

Le groupe Vaccine Hunters est formé de 10 bénévoles, dont la moitié s’occupent de l’Ontario où le besoin est particulièrement grand.

En ce moment, nos utilisateurs sont en grande majorité de l'Ontario, constate Jérôme Gagnon-Voyer, de Vaccine Hunters. Il y a des gens au Québec qui sont intéressés par nos informations, mais il y en a beaucoup moins. Je pense que c'est parce que sur Clic Santé, au Québec, c'est beaucoup plus simple de trouver un centre de vaccination.

Le système ontarien est relativement compliqué : il y a un site provincial de prise de rendez-vous, mais il n’est pas utilisé par toutes les organisations qui offrent le vaccin.

Des gens s’inscrivent sur plusieurs listes dans l’espoir de se faire vacciner le plus vite possible.

C’est ce que Rachel Warren avait fait. La résidente de Perth, en Ontario, est admissible au vaccin depuis mardi, mais ne s’attendait pas à avoir un rendez-vous rapidement.

Mardi, le gouvernement ontarien a abaissé à 40 ans l’âge requis dans la population en général pour recevoir le vaccin en pharmacie. Beaucoup de gens se sont précipités pour tenter d’obtenir un rendez-vous.

Mme Warren a eu de la chance. Elle a trouvé une place disponible sur la page Facebook de Vaccine Hunters.

Quand j'ai vu que c'était sur Internet, sur Facebook, je me suis précipitée dans mon auto et je me suis rendue sur place. Une heure et demie plus tard, j'ai eu ma piqûre!

Une citation de :Rachel Warren

Si une personne ne se présente pas à son rendez-vous ou si elle l'annule à la dernière minute, des doses risquent de se perdre. Vaccine Hunters incite les responsables des lieux de vaccination à lui signaler ces situations.

S'il y a des vaccins qui expirent, l'organisation peut envoyer un message à Vaccine Hunters, précise Jérôme Gagnon-Voyer. On veut vraiment que tout le monde ait accès le plus possible à cette information-là.

D’après les informations d’Anne-Marie Trickey

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !