•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec pourrait utiliser un vaccin différent pour la 2e dose dans certains cas

Un homme en fauteuil roulant aidé par une dame.

Une personne âgée, aidée par une jeune dame après avoir reçu leur vaccin contre la COVID-19 au Palais des Congrès à Montréal.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Radio-Canada

L’injection d’un vaccin différent pour la deuxième dose est envisagée par Québec.

La combinaison des injections Moderna et Pfizer peut offrir une protection encore meilleure, selon le directeur de la santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda.

Selon lui, il existe des personnes développant une immunité encore plus forte contre le nouveau coronavirus lorsque les deux doses reçues ne sont pas les mêmes.

Je pense que si vous receviez celui de Pfizer, vous pourriez probablement recevoir celui de Moderna, a-t-il indiqué en conférence de presse vendredi.

Le protocole est d’offrir deux doses du même vaccin, mais s'il n'y a pas de Pfizer disponible et que vous avez Moderna, je pense que la recommandation sera que vous puissiez le prendre, a-t-il affirmé.

Des études doivent encore être menées lorsqu'il s'agit de mélanger AstraZeneca-Oxford, un vaccin à vecteur viral, avec un vaccin à ARN messager, comme ceux de Pfizer et Moderna, a indiqué le Dr Arruda. Même dans ce scénario, les gens développeraient une bonne immunité, estime-t-il.

Compléter la vaccination dans les CHSLD

Parmi ceux qui pourraient recevoir un deuxième vaccin qui diffère du premier, il y a les résidents des CHSLD, notamment dans l'ouest de Montréal.

Dès lundi, le CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal offrira aux résidents des CHSLD de son territoire le vaccin Pfizer, rapporte la Dre Sophie Zhang, qui supervise 15 de ces établissements.

Nous savons que les personnes plus âgées et plus malades ont tendance à avoir une réponse plus faible à la première dose. Compte tenu de cela, leur donner une dose de rappel serait la meilleure chose à faire le plus rapidement possible.

Une citation de :Dre Sophie Zhang

L'objectif initial de Québec était d'administrer la deuxième dose aux résidents des CHSLD 112 jours après qu'ils ont reçu la première, mais environ 130 jours se sont maintenant écoulés depuis le début de la campagne de vaccination qui s'est amorcée le 14 décembre dernier.

Le nouvel objectif du gouvernement est d'avoir terminé la vaccination des résidents d'ici le 8 mai.

Agir rapidement

Avec des éclosions qui frappent les CHSLD, mieux vaut vacciner avec un produit différent plutôt que d'attendre que le même inoculé lors de la première dose soit disponible, estime le Dr Gaston De Serres de l'Institut de santé publique du Québec (INSPQ).

Si vous avez le choix de recevoir le même produit ou de retarder la deuxième dose, il est probablement préférable de donner le deuxième produit plutôt que d'attendre le produit Moderna, affirme-t-il.

Pour le moment, aussi imparfait que cela puisse paraître, c'est l'approche la plus logique que nous puissions utiliser pour protéger nos plus vulnérables.

La livraison des vaccins de Moderna accuse du retard. La quantité attendue à la fin du mois d'avril ne sera pas de 1,2 million de doses, comme prévu, mais plutôt de 650 000, a appris Ottawa.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !