•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin de la campagne de vaccination sans rendez-vous à Montréal

Les personnes ayant pris un rendez-vous pourront s'y présenter comme prévu; une dose leur est réservée.

Des personnes attendent à l'accueil d'une clinique de vaccination.

La vaccination sans rendez-vous n'est plus possible à Montréal, toutes les doses ayant été écoulées.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Radio-Canada

Il n'est plus possible de recevoir, sans rendez-vous, le vaccin AstraZeneca dans aucun des établissements de Montréal, la santé publique ayant écoulé, ces deux derniers jours, toutes les doses dont elle disposait.

L'annonce en a été faite vendredi après-midi.

Si la vaccination sans rendez-vous n'est plus possible, celle avec rendez-vous se poursuit néanmoins.

Ainsi, les personnes qui se sont inscrites en ligne pourront se présenter à leur rendez-vous dans les jours à venir, comme prévu. Une dose leur est réservée, a spécifié le CIUSSS Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal, par communiqué.

Depuis mercredi, les adultes québécois de 45 ans et plus peuvent recevoir le vaccin AstraZeneca au Québec, le gouvernement de François Legault ayant abaissé l'âge minimal, à l'instar d'autres provinces.

Il appert que beaucoup de citoyens ont répondu à l'appel car, en deux jours, tous les établissements de Montréal ont écoulé les doses d'AstraZeneca dont ils disposaient. Ils sont d'ailleurs unanimes à qualifier l'opération de succès foudroyant.

Dans la seule journée de mercredi, 85 000 personnes ont été vaccinées dans l'ensemble de la province, un record.

La santé publique affirme qu'avec les rendez-vous qui sont d'ores et déjà pris, ce seront plus de 20 000 doses d'AstraZeneca qui auront été distribuées dans la métropole, d'ici une semaine.

Jeudi, le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec Christian Dubé a annoncé qu'à brève échéance, les personnes souffrant d’une maladie chronique sans hospitalisation, les personnes qui ont un handicap intellectuel ou physique ainsi que leurs proches aidants allaient pouvoir être vaccinées contre la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !