•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’UQAT prévoit un retour en présentiel l’automne prochain

L'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.

L'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (archives)

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Paquin

Prenez note que cet article publié en 2021 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) vise un retour des activités sur ses campus en vue de la session d'automne 2021.

En raison de la pandémie de COVID-19, les activités d'enseignement et de recherche de l'établissement se déroulent majoritairement à distance depuis un an.

Selon le recteur de l'UQAT, Vincent Rousson, ce retour en présentiel est souhaité autant par les étudiants que par le corps professoral.

Le premier bénéfice du retour en présentiel, c’est pour permettre aux étudiants et au corps enseignant de retrouver une certaine normalité. Même si on enseigne beaucoup à distance, nous ne sommes pas l’Université TÉLUQ. L’objectif de notre université n'est pas d’offrir tous nos programmes à distance, donc on souhaitait revenir le plus rapidement possible en présentiel, autant les professeurs que les étudiants, affirme-t-il.

Le recteur de l’UQAT soutient que des ajustements devront être apportés lors du retour en présence pour assurer la sécurité des étudiants et des membres du personnel.

Il faudra d’abord conserver une distanciation d’un mètre. Le port du masque et des mesures de protection vont demeurer en vigueur, à moins d’avis contraire du gouvernement. Toute la ventilation de nos établissements a aussi été revue, pour permettre une meilleure circulation au sein des classes et éliminer toute propagation possible, précise M. Rousson.

Selon le recteur de l’UQAT, le retour en présentiel est conditionnel au succès de la campagne de vaccination en cours et nécessitera l'aval des autorités de Santé publique.

En ce sens, l'Université a récemment autorisé les membres de son personnel à se faire vacciner durant les heures de bureau afin d'accélérer le processus.

L'AGEUQAT se réjouit

L'Association générale des étudiants de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) se réjouit de l'annonce.

La responsable des affaires académiques de l'AGEUQAT rappelle que les étudiants ont été durement affectés par la pandémie sur les plans financier et psychologique et qu'un retour en classe est le bienvenu.

Ils devront toutefois se trouver un logement alors que la région connaît l'un des plus bas taux d'inoccupation des logements au Québec.

Daphnée Perron-Cordero reconnaît que la crise du logement touche aussi les étudiants. Elle explique toutefois que la nouvelle du retour en classe a été annoncée assez tôt pour leur permettre de chercher un loyer.

« C'est certain que la situation locative affectait la population étudiante de l'UQAT depuis plusieurs années. La situation s'est certainement exacerbée, mais elle n'est pas nouvelle. »

— Une citation de  Daphnée Perron-Cordero

Nous, on avait demandé à la direction de donner les modalités d'enseignement pour la session automne 2021 assez d'avance pour que les étudiants puissent avoir le temps de se chercher un loyer. La direction nous avait assurées qu'elle était consciente des défis inerrants à la situation locative pour la communauté étudiante en région, dit-elle

La décision par rapport aux modalités d'enseignement pour la session a été communiquée le 22 avril à la communauté étudiante. C'est quand même quatre mois à l'avance. Alors nous sommes assez reconnaissants. On avait été consultés sur le sujet et nous c'est ce qu'on avait demandé, d'avoir une réponse rapidement si on privilégiait un retour en présentiel, ajoute la responsable.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...