•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soulagement pour une femme enceinte d’Ottawa qui recevra son vaccin contre la COVID-19

Une femme enceinte reçoit un vaccin.

Le gouvernement ontarien a désigné les femmes enceintes comme un groupe prioritaire pour la vaccination contre la COVID-19, vendredi (archives).

Photo : getty images/istockphoto / Marina Demidiuk

Radio-Canada

À 18 semaines de grossesse, Amély Friolet-O’neil a pu prendre son rendez-vous pour se faire vacciner contre la COVID-19. La résidente d’Ottawa se dit soulagée que le gouvernement ontarien ait désigné les femmes enceintes comme un groupe prioritaire, vendredi.

C’est une nouvelle que j’attendais depuis longtemps, s’exclame celle qui en est à sa première grossesse. Ça amène beaucoup de soulagement.

Mme Friolet-O’neil explique que la COVID-19 a soulevé chez elle plusieurs questions. Il y a aussi beaucoup d’angoisse liée à une première grossesse, on s’avance dans l’inconnu.

Dans trois semaines, Amély Friolet-O’neil devra se rendre à Casselman pour obtenir sa première dose de vaccin. Son rendez-vous pour sa deuxième dose est aussi réservé. Ainsi, elle pourrait être complètement vaccinée d’ici son accouchement.

Amély Friolet-O'neil en entrevue.

Amély Friolet-O'neil, résidente d'Ottawa

Photo : Radio-Canada

J’habite près de trois hôpitaux et quatre centres de vaccination, donc j’étais un peu surprise de savoir que je dois me déplacer aussi loin, témoigne-t-elle.

La future maman se dit privilégiée d’avoir accès au vaccin, entre autres puisqu’elle possède un véhicule pour s’y rendre.

Je pense que c’est une chose de dire que les femmes enceintes sont éligibles au vaccin, mais je pense qu’il faut également se poser une question sur : est-ce que le vaccin est accessible pour les femmes enceintes? explique-t-elle. Dans les questions qui m’ont été posées, ma capacité à me rendre à cet endroit-là n’a jamais été soulevée.

Plus de complications en raison des variants

Pour la Dre Milena Garofalo, obstétricienne et gynécologue à l’Hôpital de Hawkesbury, la vaccination des femmes enceintes était attendue depuis longtemps. Elle se réjouit de la décision de la province.

Les femmes enceintes font partie d’une population vulnérable qui est plus à risque de complication de la COVID. On le sait maintenant avec les nouveaux variants surtout, explique-t-elle. Il y a de plus en plus de femmes enceintes qui sont hospitalisées et même aux soins intensifs.

La Dre Milena Garofalo en entrevue.

La Dre Milena Garofalo, obstétricienne et gynécologue à l’Hôpital de Hawkesbury

Photo : Radio-Canada

On croit que c’est à cause de ces nouveaux variants qu’on est en train de voir des situations plus graves chez les femmes enceintes et qu’on est dans cette situation-là avec l’augmentation des admissions aux soins intensifs.

Une citation de :Milena Garofalo, obstétricienne et gynécologue à l’Hôpital de Hawkesbury

La Dre Garofalo a déjà commencé à parler de la vaccination aux femmes qui attendent un enfant. Il y a en a plusieurs qui nous posent des questions. On a des ressources pour elles, pour leur montrer que c’est sécuritaire.

Peu importe le vaccin et le trimestre, la Dre Garofalo recommande aux femmes enceintes de prendre rendez-vous et de se faire vacciner.

Si la médecin estime que cette nouvelle étape de franchie dans la campagne de vaccination permettra de prévenir des infections, elle admet qu’il faudra du temps avant de constater une amélioration.

Santé publique Ottawa (SPO) indique que les femmes enceintes pourront se préinscrire sur son site Web (Nouvelle fenêtre) en vue d’obtenir un rendez-vous de vaccination à compter du lundi 26 avril, à 14 h.

Dans l'est ontarien, toutes les personnes enceintes âgées de 16 ans et plus peuvent prendre un rendez-vous de vaccination contre la COVID-19 dans l’une des cliniques de vaccination du bureau de santé en appelant au centre d’appels provincial au 1 888 999-6488.

Avec les informations de Julie-Anne Lapointe

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !