•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Hôpital du Pontiac aux prises avec une éclosion de COVID-19

La façade de l'Hôpital du Pontiac, à Shawville, en automne.

L'Hôpital du Pontiac, à Shawville, est aux prises avec une éclosion de cas de COVID-19 (archives).

Photo : Radio-Canada / MICHEL ASPIROT

Radio-Canada

L’unité de courte durée de l’Hôpital du Pontiac, qui compte 37 lits, est aux prises avec une éclosion de COVID-19.

Neuf usagers et trois employés sont touchés jusqu’à présent, a indiqué le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais, vendredi, lors d'un point de presse.

Une zone chaude a été mise en place pour contrôler la propagation du virus. Toutes les mesures de prévention et de contrôle des infections sont actuellement déployées et des équipes ont été dépêchées sur le terrain, assurent les autorités de santé publique.

Unité COVID à Shawville

Les autorités sont en train d'aménager une Unité COVID au sein de l’Hôpital du Pontiac qui comptera huit lits, dans un premier temps, et 16, si la situation le nécessite.

Un plan de transfert de patients est prévu vers l’Hôpital de Hull si la situation devenait critique pour une ou plusieurs des personnes infectées à Shawville. Ce n’est pas le cas pour l’instant, affirment toutefois les autorités de santé.

À ce moment-ci, on est en train de regarder la capacité de transférer des patients qui auraient besoin de soins plus poussés vers nos unités de Hull. [...] Au moment où on se parle, on a quand même une marge de manœuvre à l’Hôpital à Hull pour le secteur de la médecine et on a toujours des lits disponibles, tant pour les soins intensifs que pour les soins qu’on dit intermédiaires, a indiqué, Dr Nicolas Gillot, directeur des services professionnels et de la pertinence clinique à l’Hôpital du Pontiac.

Un homme accorde une entrevue via visioconférence.

Dr Nicolas Gillot est le directeur des services professionnels et de la pertinence clinique à l’Hôpital du Pontiac.

Photo : Radio-Canada

Selon le Dr Nicolas Gillot, les personnes infectées présentent, pour la plupart, des symptômes légers et certaines d’entre elles ont déjà reçu une dose du vaccin contre la COVID-19, ce qui réduit les risques de complication liés au virus.

L’éclosion, aujourd’hui à l’hôpital de Shawville, en est à son jour un. Les gens sont peu symptomatiques, donc il est possible que certains de ces patients-là ne vont jamais développer de symptômes, explique le Dr Gillot.

Dépistage élargi

Néanmoins, les autorités prennent leurs précautions. Le CISSS de l’Outaouais précise qu’un dépistage élargi est en cours afin d’avoir un portrait complet de la situation de l’éclosion.

Au sein du personnel soignant, 150 professionnels de la santé, qui ont travaillé de près ou de loin au 2e étage, à l'unité de courte durée de l’établissement, sont en attente d’un résultat.

Pour le moment, les activités à l'hôpital ne sont pas compromises.

Il n’y a pas d’examen d'annulé pour le moment, c’est le même principe que couramment, a déclaré Marie-Ève Cloutier, directrice des soins infirmiers à l'Hôpital de Pontiac.

Mais la situation peut évoluer rapidement, souligne Dr Gillot.

À ce moment-ci, on n’a pas besoin de délester les activités. Par contre, il faut être conscient que s’il y avait du personnel qui se faisait dépister et qui revenait positif et qui devait être en retrait préventif pendant quelques jours, ça pourrait amener à déstabiliser les équipes en place, dit-il.

La direction de l’établissement estime avoir assez de personnel pour assurer les services au cours de la fin de semaine, mais pourrait avoir besoin de renforts si plusieurs employés revenaient avec un résultat positif à la COVID-19 au cours des prochaines heures.

Pour le moment, il n’a pas été question de temps supplémentaire obligatoire ni de transfert de personnel. C’est sûr qu’on reste en stand-by pour voir s’il n’y a pas de transfert de personnel qui va être nécessaire, tout dépendant des résultats employés dans les prochains jours, explique la directrice des soins infirmiers à l'Hôpital de Pontiac, Marie-Ève Cloutier.

À moins d’une situation d’urgence, le CISSS de l'Outaouais demande également à la population du Pontiac de limiter ses visites à l’établissement de santé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !