•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Colombie-Britannique interdit les déplacements sur son territoire

Des affiches sont déployées à la frontière avec l’Alberta pour décourager les voyageurs venus de l'extérieur.

Des voitures.

À compter de vendredi, des contrôles aléatoires seront effectués et des contraventions seront délivrées en cas de non-respect des règles.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Aux prises avec une hausse record des hospitalisations liées à la COVID-19, la Colombie-Britannique interdit tout déplacement ou voyage non essentiel entre les différentes régions de la province.

Cette mesure restrictive sera en vigueur au moins jusqu’au 25 mai, annonce le ministre de la Sécurité publique, Mike Farnworth.

Sur la liste des déplacements jugés non essentiels figurent notamment les vacances, les excursions de fin de semaine, les activités touristiques ou encore les visites de membres de la famille ou d’amis pour des raisons personnelles.

Trois régions distinctes

Le gouvernement divise le territoire en trois régions distinctes :

  • la régie de Vancouver Coastal et celle de la vallée du Fraser;
  • la régie du nord et celle de l’intérieur;
  • l’île de Vancouver.

Le ministre rappelle toutefois que, même s'il est possible de se déplacer d’un bout à l’autre de ces régions, ce genre de voyage reste déconseillé s'il n'est pas essentiel. Il note aussi que certaines communautés, comme Whistler, exhortent les visiteurs éventuels à retarder leur voyage.

Un effort collectif

La province travaille avec différents partenaires pour renforcer la nouvelle mesure, soutient le ministre.

Le ministère des Transports doit s'assurer que des panneaux de signalisation sont installés aux frontières pour informer la population des restrictions en vigueur.

BC Ferries a pour recommandation de dissuader les personnes qui tentent de réserver des voyages non essentiels de le faire et devra limiter ses traversées.

L'industrie du tourisme est appelée à refuser de nouvelles réservations en provenance d’autres régions et de l’extérieur de la province.

L’industrie reconnaît que ces mesures offrent de meilleures chances d’avoir un été comme ceux d’avant la pandémie, dit-il.

La Commission des parcs de la Colombie-Britannique devra rembourser les visiteurs au besoin.

L’assureur automobile ICBC modifiera les réservations de tests routiers pour les personnes qui n'habitent pas dans la région où ils ont lieu.

Un traversier de BC Ferries dans les eaux montagneuses de la Colombie-Britannique.

BC Ferries n’accepte plus de réservations pour des véhicules récréatifs qui voyagent pour des raisons non essentielles.

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Renforcement des mesures

Le succès de cette mesure repose en grande partie sur sa mise en application volontaire par la population, dit Mike Farnworth, qui invite la public à convaincre son entourage de se plier à l’ordre en vigueur.

Les contrevenants s’exposent à une amende de 575 $, et les services de police procéderont à des contrôles routiers sur des lieux stratégiques.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Surveillance accrue à la frontière avec l'Alberta

Le gouvernement britanno-colombie demande aussi aux Albertains de ne pas venir visiter leur province. Des affiches seront installées aux frontières entre l’Alberta et la Colombie-Britannique visant à décourager les déplacements non essentiels entre ces provinces.

De plus, toute personnes qui entre en Colombie-Britannique en provenance de l'Alberta, devra se soumettre à l'interdiction de voyager entre les régions de la province, explique Mike Farnworth.

Si elle arrive en Colombie-Britannique depuis l'Alberta et décide d'aller à Vancouver, par exemple, elle s'expose à une amende.

Pour l’heure, il n’est pas question de fermer la frontière, comme l’ont fait le Québec et l’Ontario la semaine dernière.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !