•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un deuxième cas de thrombose associé au vaccin d'AstraZeneca confirmé en Ontario

 Une infirmière tient une fiole du vaccin d'AstraZeneca. Elle s'en sert pour remplir une seringue.

Les deux cas signalés jusqu'ici en Ontario sont des hommes dans la soixantaine.

Photo : Getty Images

Radio-Canada

La santé publique de Hamilton confirme qu’un homme dans la soixantaine qui avait reçu la première dose du vaccin d'AstraZeneca a fait une thrombose.

L'Ontario comptait ainsi vendredi soir deux cas d'hommes dans la soixantaine ayant développé cette complication rare après avoir reçu ce vaccin.

L'un des patients se rétablissait à la maison après avoir été soigné. L'autre était toujours à l'hôpital. Aucun autre détail n'a été dévoilé pour protéger la confidentialité des cas.

Des cas extrêmement rares de thrombose associés au vaccin d'AstraZeneca ont été signalés au Québec, en Alberta et au Nouveau-Brunswick.

Santé Canada a d'ailleurs approuvé le vaccin d’AstraZeneca (Nouvelle fenêtre) pour les 18 ans et plus, tout en rappelant qu'il existe bel et bien un risque rare de caillots sanguins avec un faible taux de plaquettes.

De son côté, l'Ontario a étendu mardi aux 40 ans et plus l'accès au vaccin d'AstraZenecca.

En dépit des changements annoncés vendredi, la province n'a pas étendu l'admissibilité aux gens de 30 ans et plus parce que l'approvisionnement est insuffisant pour le moment.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !