•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 300 films offerts en ligne aux 39es Rendez-vous Québec Cinéma

Une mineure et un mineur en combinaison de protection se parlent dans une mine.

Catherine Trudeau et Joakim Robillard en mineurs dans une scène du film « Souterrain », qui ouvrira les 39es RVQC.

Photo : Axia Films

Radio-Canada

La programmation des 39es Rendez-vous Québec Cinéma (RVQC) a été dévoilée jeudi. Plus de 300 films pourront être visionnés en ligne et neuf premières seront présentées en salle du 28 avril au 8 mai.

L’organisation inaugure cette année sa propre plateforme de diffusion. La vaste majorité de la programmation y sera accessible à l’achat d’un passeport virtuel de 35 $.

C’est le film Souterrain, de la réalisatrice Sophie Dupuis, qui ouvrira le festival le 28 avril.

La programmation des 39es RVQC, que l'on peut consulter sur son site Internet (Nouvelle fenêtre), comprend une trentaine de longs métrages de fiction, près de 200 courts métrages ainsi qu’une centaine d'œuvres documentaires, dont Je m’appelle humain, de Kim O’Bomsawin.

Des 5 à 7 virtuels et deux leçons de cinéma permettront également aux cinéphiles d'aborder des thématiques variées.

Changement de garde à Québec Cinéma

Québec Cinéma, l’organisation qui produit les RVQC, a également annoncé cette semaine le départ de sa directrice générale, Ségolène Roederer. Celle-ci était impliquée au sein de l’organisme sans but lucratif depuis 21 ans.

Elle sera remplacée dans ses fonctions par Sylvie Quenneville, qui travaille depuis plus 20 ans dans des postes de direction, notamment à la Société du 375e anniversaire de Montréal.

C’est avec une immense fierté que je reçois cette nomination, et je remercie Ségolène de m’avoir transmis sa riche expertise et sa grande passion pour notre cinéma, a fait savoir Sylvie Quenneville par voie de communiqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !