•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chantal Boudreau sélectionnée pour arbitrer au soccer aux Jeux olympiques de Tokyo

L'arbitre fransaskoise Chantal Boudreau lors d'un match de soccer.

L'arbitre fransaskoise Chantal Boudreau lors d'un match de soccer.

Photo : Fournie par Chantal Boudreau

Radio-Canada

L’arbitre internationale de soccer, Chantal Boudreau, a été sélectionnée pour être sur le terrain lors de la compétition de soccer féminin aux Jeux olympiques de Tokyo cet été.

La Fransaskoise originaire de Regina a appris la nouvelle mercredi. C’était vraiment un moment excitant, parce que quand même, ça fait des années que je voulais aller aux Olympiques.

La première personne à qui elle a annoncé la nouvelle : son grand-père, qui a déjà été arbitre aux Jeux olympiques de Montréal.

Mon grand-père est allé arbitrer au ballon-volant en 1976 à Montréal. Alors, c’est vraiment cool d’être capable de faire ce que mon grand-père a fait, raconte Mme Boudreau.

Il a crié de joie et il a commencé à pleurer. Il était tellement excité pour moi, parce que c’est quand même une expérience que pas beaucoup de monde est capable de faire.

Une citation de :Chantal Boudreau

Elle-même une ancienne joueuse, Chantal Boudreau est passée à l'arbitrage du soccer à l'âge de 21 ans, encouragée par ses frères. À l’époque, il s’agissait d’une façon de financer ses études universitaires.

Elle a été arbitre lors de nombreux matchs en Saskatchewan avant de poursuivre sa carrière d'arbitre à l'échelle nationale, puis internationale. Chantal Boudreau a ainsi pu arbitrer sa première Coupe du monde de soccer féminin en 2019, en France.

L'arbitre fransaskoise Chantal Boudreau (à l'extrême droite) lors d'un match de soccer de la FIFA.

L'arbitre fransaskoise Chantal Boudreau (à l'extrême droite) lors d'un match de soccer de la FIFA. (archives)

Photo : Fournie par Chantal Boudreau

Les Jeux olympiques de Tokyo cet été représentent une étape cruciale pour la Saskatchewanaise installée à Toronto. Elle aurait dû y participer l’année dernière, mais la pandémie de COVID-19 a reporté l'événement.

Préparer le retour sur le terrain

Chantal Boudreau explique que la dernière année a été vraiment difficile, parce qu’on n’a pas eu vraiment de foot à travers le Canada et à travers le monde, ce qui a compliqué le processus de préparation mentale en vue d’un éventuel retour sur le terrain pour arbitrer.

Aux Olympiques, c’est quand même des équipes, du côté des femmes du moins, qui étaient en Coupe du monde [il y a] deux ans. Je fais ce que je peux, je regarde autant de foot que je suis capable, puis j’essaie de me préparer comme je peux.

La semaine prochaine, Chantal Boudreau se rendra aux États-Unis pour arbitrer dans la MLS pendant quelques mois. Cette occasion d’arbitrage dans la NWSL aussi l’aidera dans sa préparation mentale et physique avant les Jeux, selon elle.

D’après les informations d’Emeline Riffenach

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !