•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mairie de Saguenay : peu de conseillers indépendants appuient un candidat

L'extérieur de l'hôtel de ville de Saguenay.

L'hôtel de ville de Saguenay

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Radio-Canada

Les conseillers indépendants à Saguenay ont majoritairement l’intention de rester neutres dans la course à la mairie qui se dessine.

Michel Potvin a annoncé jeudi matin qu’il donne officiellement son appui à Julie Dufour, l’actuelle présidente de l’arrondissement de Jonquière. L’Équipe du renouveau démocratique, de la mairesse Josée Néron, compte deux conseillers élus : Brigitte Bergeron et Marc Bouchard.

En plus de Julie Dufour et Josée Néron, l’ex-ministre Serge Simard a confirmé qu’il sera candidat à l’élection de novembre.

Parmi les conseillers indépendants, Carl Dufour, Martin Harvey, Raynald Simard, Michel Tremblay et Jean-Marc Crevier ont tous indiqué qu’ils n’appuieront aucun des candidats à la mairie. Ce dernier explique qu'il a fait campagne comme indépendant en 2017 et qu'il entend bien maintenir cette ligne de conduite.

À partir du moment où, de façon publique, tu fais campagne pour quelqu'un à la mairie, tu viens de perdre une partie de ton indépendance. À toutes les deux portes, il y avait quelqu'un qui me demandait si je me présentais de façon indépendante ou avec un parti politique. Je leur disais que je suis indépendant. 

J'aurais comme l'impression de renier un peu ce que je leur ai dit à partir du moment où j'appuie quelqu'un de façon publique.

Une citation de :Jean-Marc Crevier, conseiller

Kevin Armstrong a l’intention de se ranger derrière un candidat ou une candidate au cours des prochaines semaines, mais il n'a pas encore choisi son camp, affirmant qu’il est trop tôt pour le faire. Éric Simard se trouve dans la même position. 

Marc Pettersen aimerait voir le député conservateur de Chicoutimi-Le Fjord, Richard Martel, se lancer dans la mêlée, mais celui-ci a rapidement décliné la proposition. 

C'est flatteur, mais c'est certain que je ne me présenterai pas à la mairie parce que j'adore le fédéral et que je commence à avoir beaucoup plus d'expérience qu'au début. Alors, je veux rester dans ce domaine-là , a précisé Richard Martel en entrevue à l'émission Place publique.

Des trois candidats actuels, le moins pire serait Serge Simard, a donc confié Marc Pettersen. Il a de l'expérience municipale. Il connaît la mécanique pour aller chercher de l'aide au provincial et peut-être au fédéral.

Les conseillers Jimmy Bouchard et Michel Thiffault n’ont pas encore décidé s’ils donneront leur appui à l’un des candidats à la mairie dans la course. Pour Michel Thiffault, il est toutefois certain qu’il ne se rangera pas derrière Josée Néron parce qu'elle est associée à l'Équipe du renouveau démocratique et qu'il ne croit pas en la pertinence des partis politique au palier municipal.

Avec les informations de Catherine Gignac

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !