•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nouveau quai de Percé crée des remous entre Pêches et Océans et la Municipalité

Le bout du nouveau quai de Percé qui fait face au célèbre rocher.

Le quai neuf de Percé est inutilisable. Trop de sédiments se sont accumulés cet hiver. Des travaux de dragage devront être faits (archives).

Photo : Radio-Canada / Bruno Lelièvre

Le ministère des Pêches et des Océans (MPO) du Canada impute à la Ville de Percé l'accumulation de sédiments aux abords du nouveau quai, ce qui le rend inutilisable sans travaux de dragage. La Ville estime qu’il s’agit d’accusations sans fondement.

Dans un communiqué publié plus tôt cette semaine, le Ministère estime que c’est l’absence de travaux annuels de dragage, habituellement réalisés par la Ville de Percé, qui est responsable de l’ensablement.

Il n’y a pas eu de tels travaux, souligne le ministère, depuis la reconstruction du nouveau quai.

La Ville de Percé dénonce ces propos du ministère des Pêches et Océans et lui demande de se rétracter. La Ville n'a jamais fait de travaux d'excavation annuellement. Il n'a jamais été question que la Ville soit responsable de faire quelque excavation que ce soit. Cette infrastructure a été faite par le MPO et transférée à Transports Québec, commente la mairesse Cathy Poirier.

La mairesse veut voir les ententes qui exigent ces travaux de dragage.

À quel moment nous a-t-on demandé de faire ce type de travaux? Ici, dans mon équipe, personne n'est au courant de ça.

Une citation de :Cathy Poirier, mairesse de Percé

La mairesse, qui s’était déjà interrogée publiquement sur la responsabilité de Pêches et Océans Canada sur la présence de ces sédiments, réclame à nouveau les études d’impacts environnementaux préalables à la reconstruction du quai.

Un bateau de croisière est amarré à un quai. À l'arrière-plan, on aperçoit le rocher Percé.

Le chantier de reconstruction du quai de Percé, entrepris en novembre 2019, n'a pas pu être livré à temps pour la saison 2020. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Laurie Dufresne

Le Ministère précise qu'une évaluation des effets environnementaux a été effectuée avant d’entreprendre le projet. Pêches et Océans Canada ajoute avoir reçu toutes les autorisations environnementales nécessaires.

Travaux en cours cette année

La députée de la Gaspésie–Les Îles-de-la-Madeleine et ministre du Revenu, Diane Lebouthillier, se désole de la situation et reconnaît les problèmes d’ensablement au quai de Percé. On est en contact avec Pêches et Océans Canada pour régler la situation, a-t-elle ajouté.

Comme il s’agit d’une année de transition dans le processus de rétrocession, le MPO dit avoir entrepris cette année les travaux de dragage au quai de Percé et qu'elle entend les terminer le plus rapidement possible pour que le quai puisse être utilisé.

Le Ministère indique toutefois que les prochaines interventions de dragage ne feront plus partie de son mandat.

Avec les informations de Bruno Lelièvre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !