•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des patients en attente d'opérations chirurgicales non urgentes inquiets

L'extérieur de l'hôpital régional de North Bay.

L'hôpital de North Bay confirme qu'il commencera à réduire ses opérations chirurgicales non urgentes le 26 avril.

Photo : Radio-Canada / Radio-Canada/Hugo Duchaine

La directive du report des opérations chirurgicales non urgentes donnée cette semaine aux hôpitaux nord-ontariens préoccupe des citoyens en attente de soins médicaux.

La Sudburoise Harmony Schultz souffre d’endométriose, une maladie liée aux menstruations. Son médecin a décidé, en mai 2020, qu’il lui faudrait subir une hystérectomie (ablation de l’utérus).

La période d’attente pour une telle opération est généralement de cinq à sept mois, mais en raison de la COVID-19, son médecin l’a prévenue qu’elle devrait prévoir un délai additionnel de deux mois.

Or, près d’une année après la soumission de sa demande d’opération chirurgicale, Mme Schultz n’a toujours pas obtenu de rendez-vous.

Mardi, le gouvernement ontarien a donné la directive aux hôpitaux du Nord de la province de reporter leurs opérations chirurgicales non urgentes afin de libérer plus de lits pour les patients atteints de la COVID-19.

La mesure s'appliquait déjà dans les établissements hospitaliers du Sud de la province.

Mme Schultz craint de devoir attendre beaucoup plus longtemps avant de pouvoir être opérée, d’autant plus que sa maladie la fait souffrir de manière considérable au quotidien.

Certains jours, j’ai du mal à sortir de mon lit. J’ai deux enfants dont je dois m’occuper, [...] et je travaille. Parfois, pendant mes pauses, je dois prendre une sieste et m’allonger parce que je ressens beaucoup de douleur.

Une citation de :Harmony Schultz, Sudburoise en attente d’une hystérectomie

Je veux retrouver ma vie d’avant, ça me manque d’avoir une qualité de vie normale, je ne peux plus faire certaines des activités que j’aimais faire avec famille. Une simple randonnée est très fatigante, souligne-t-elle.

055a7947

L'hôpital Horizon Santé-Nord de Sudbury a reçu cette semaine ses deux premiers patients atteints de la COVID-19 transférés du Sud de l'Ontario.

Photo : Radio-Canada / Yvon Theriault

Marie-Rose Langlois, également résidente du Grand Sudbury, devait initialement subir une arthroplastie du genou gauche le 8 avril, mais son opération a dû être reportée au mois de juin.

Par chance, elle a reçu un appel mercredi lui indiquant qu’en raison d’une annulation de dernière minute, son opération chirurgicale aurait finalement lieu au mois de mai.

Elle se souvient d’avoir été bien déçue lors du premier report de l’opération et ne peut s’empêcher de s’inquiéter pour les patients qui seront touchés par la directive annoncée mercredi.

Pour les gens qui attendent, c’est bien désolant parce que ce sont des choses qu’on ne peut pas contrôler. Mais certainement, la douleur est là et [...] plus on laisse ça aller, plus c’est pire, affirme-t-elle.

Des annulations proportionnelles à la capacité des hôpitaux

Dans un communiqué émis jeudi après-midi, l’hôpital Horizon Santé-Nord de Sudbury, qui a reçu ses deux premiers patients atteints de la COVID-19 en provenance du Sud de l'Ontario, ne précise pas s’il a déjà dû annuler certaines opérations chirurgicales depuis mercredi.

Il souligne toutefois que selon la nouvelle directive, les décisions concernant le report des opérations chirurgicales non urgentes doivent être proportionnelles à la capacité réelle ou anticipée nécessaire pour maintenir les ressources sanitaires et humaines permettant de fournir des services de santé essentiels et urgents dans l’ensemble du système.

L’hôpital de North Bay confirme qu’il commencera à réduire, dès le 26 avril, certaines opérations chirurgicales et interventions qui peuvent être reportées de manière sécuritaire.

Les travailleurs de la santé continueront de prioriser tous les services essentiels, dont les opérations urgentes (cancer) et les blessures, peut-on lire dans son communiqué.

Dr Jim Chirico, médecin-hygiéniste en chef

Dr Jim Chirico, médecin-hygiéniste en chef

Photo : Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound

Jeudi matin, en conférence de presse, le médecin hygiéniste du Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound, le Dr Jim Chirico, avait indiqué que l’hôpital de North Bay n’avait pas encore eu besoin d’annuler d’opérations chirurgicales parce que le nombre de cas de COVID-19 dans la région était resté bas au cours des dernières semaines.

Il est quand même important que les gens reconnaissent que la situation peut changer très rapidement et il revient à chacun d’entre nous de faire sa part pour garder le système [de santé] dans son état actuel.

Une citation de :Dr Jim Chirico, médecin hygiéniste du Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound

La prévention a fait défaut, selon le NPD

La députée de Nickel Belt et porte-parole du NPD en matière de santé, France Gélinas, craint que le report des opérations chirurgicales ne touche des centaines de Nord-Ontariens qui vont se rajouter à la liste d’attente causée par l’annulation d’opérations chirurgicales au printemps de l’an dernier et dont plusieurs vivent tous les jours avec de la douleur, des problèmes majeurs.

Une gemme porte un veston mauve.

France Gélinas est la porte-parole du NPD de l'Ontario en matière de santé.

Photo : Radio-Canada

Elle estime que le gouvernement ontarien aurait pu éviter cette situation et prévenir une vague de COVID-19 aussi meurtrière que ce qu’on a [en ce moment] en mettant notamment en place des congés de maladie payés pour les travailleurs essentiels.

En Ontario, c’est là que le virus se propage d’une personne à l’autre, des gens qui ont des emplois précaires, qui savent que s’ils ne vont pas travailler, ils ne se feront pas payer et ne seront pas capables de nourrir leurs enfants, donc ils vont travailler malades et passent le virus à une centaine de leurs collègues de travail.

Une citation de :France Gélinas, porte-parole du NPD en matière de santé

Après s’être opposé à cette idée pendant plusieurs mois, le gouvernement Ford s’est engagé cette semaine à légiférer afin de garantir de tels congés.

Avec les informations de Miguel Lachance

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !