•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La radio CHNC déménage à Paspébiac

La bâtiment dans lequel a été fondé la radio CHNC, à New Carlisle.

Plusieurs tentatives ont été faites pour vendre le bâtiment au cours des dernières années. Une proposition a été acceptée alors qu'il n'y avait plus de pancarte ''à vendre'' devant le bâtiment.

Photo : CHNC

Radio-Canada

La radio CHNC de New Carlisle plie bagage. La station gaspésienne, parmi les plus vieilles radios francophones en Amérique du Nord, quittera les locaux où elle a été fondée en 1933 vers la fin juin. Le média gaspésien déménagera dans l’enceinte de l’hôtel de ville de Paspébiac.

Voilà plusieurs années que la Coopérative des travailleurs CHNC, propriétaire de la station depuis 2007, a entamé des démarches afin de se départir de l’immense bâtiment du boulevard Gérard-D. Lévesque, à New Carlisle. La bâtisse, officiellement vendue en juin dernier, était jugée vieillissante et trop vaste pour les besoins actuels. La location d’un nouvel emplacement plus adéquat aux activités de la station est ainsi l’option qui a été retenue.

L'affiche qui identifie la station de radio CHNC, à New Carlisle.

CHNC a pignon sur rue à New Carlisle depuis sa création, en 1933. Voici l'affiche qui identifie la station.

Photo : CHNC

On aurait pu faire des travaux dans l’ancien local, où l’on est encore d’ailleurs toujours présentement, mais ça aurait d’abord été onéreux. [Ensuite], on avait besoin de changement, de rafraîchissement et de se [mettre] au goût du jour, explique le secrétaire-trésorier du conseil d’administration, Jacques Parent.

Celui qui est aussi animateur sur les ondes de CHNC depuis de très nombreuses années convient toutefois qu’une certaine nostalgie sera d’actualité lors du départ.

C’est sûr et certain qu’il y aura possiblement un peu d’émotions.

Une citation de :Jacques Parent, secrétaire-trésorier du conseil d’administration de CHNC
Le studio de CHNC.

Voici le studio principal de CHNC.

Photo : CHNC

Une radio à l’hôtel de ville

L’hôtel de ville de Paspébiac a levé la main pour accueillir l’équipe. L’actuelle salle du conseil municipal, située au deuxième étage, sera réaménagée pour accueillir la coopérative. Selon CHNC, l’endroit a été choisi en raison de sa localisation avantageuse, sur le boulevard Gérard-D. Lévesque. Un bail de dix ans qui pourrait ensuite être reconduit a été signé.

Pour le directeur de l’information, Michel Morin, ce choix ne pose pas de problème en ce qui a trait à l’indépendance journalistique de la salle de nouvelles. L'administration municipale n’est pas devenue propriétaire de la radio, rappelle-t-il.

On va continuer à faire le travail que l’on a toujours fait, que ce soit pour des entrevues, des téléphones, ou suivre des conseils municipaux. […] Il n’y a strictement rien qui va changer au niveau journalistique, fait valoir celui qui est aussi président du conseil d'administration de CHNC.

Le maire de Paspébiac, Régent Bastien, a quant à lui applaudi la nouvelle. En conférence de presse jeudi matin, il a salué l’arrivée imminente du média sur son territoire. Pour la radio, on peut dire check. Pour les autres médias, on peut leur dire aujourd’hui qu’on a de la place pour eux à Paspébiac, a-t-il mentionné.

Régent Bastien devant l'hôtel de ville de Paspébiac.

Régent Bastien, maire de Paspébiac, photographié devant l'hôtel de ville (archives).

Photo : Radio-Canada / Vincent Lafond

Précisons que les 11 employés du média ont visité, dans le respect des normes sanitaires en vigueur, leur futur lieu de travail mercredi. Des travaux majeurs devront être effectués afin de les accueillir.

Une page d’histoire se tourne

CHNC a été fondée en 1933 par Charles Houde, qui a ensuite cédé ses actions à son fils Arthur, en 1975. Située au cœur de New Carlisle et d’abord bilingue, la station de radio a été le témoin privilégié de plusieurs chapitres historiques.

C’est dans ce bâtiment que l’ex-premier ministre René Lévesque, alors adolescent, a fait ses premiers pas à la radio. L’un des plus longs conflits de travail à survenir dans le domaine des communications au Canada s’y est aussi déroulé, de 1982 à 1986.

Les ondes de CHNC ont été également été occupées en août 1969 par les membres qui formeront plus tard la cellule de financement Chénier du Front de libération du Québec (FLQ), dont Paul Rose.

Pendant près de 30 minutes, ils vont carrément, je dirais, dénoncer les exploiteurs qui exploitent la Gaspésie, confirme l'historien Pascal Alain. Pour lui, c’est une véritable page d’histoire qui se tourne avec le déménagement de la station radiophonique gaspésienne, qui diffuse sur six émetteurs.

Pascal Alain.

L'historien Pascal Alain (archives).

Photo : Roger St-Laurent

Des artéfacts, archives et nombreux équipements qui témoignent de l’histoire de CHNC devront être triés d'ici le déménagement. C’est un travail de moine qui s’annonce. […] Ça va être une tâche assez ardue, admet sans détour Jacques Parent. Alors que certains items seront utilisés afin de décorer la nouvelle station, d’autres seront entreposés. Ceux-ci pourraient d'ailleurs être ultérieurement intégrés dans un projet muséal, note M. Parent.

Le jeune Gérard D. Lévesque travaille en studio.

L'ex-ministre et député gaspésien Gérard D. Lévesque a également travaillé à CHNC.

Photo : Musée de la Gaspésie

Il est prévu que les employés travaillent à distance pendant une certaine période afin de faciliter la transition. Le déménagement de la radio ne causera néanmoins aucune interruption de la mise en ondes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !